“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.

Je veux bien mais j'ai la freebox

Connectez-vous

pour sauvegarder mes filtres et personnaliser mon flux

continuer sa lecture

lire le journal

Découvrez l’offre numérique > Abonnez-vous

Disparition du galeriste Michael McKee

Mis à jour le 18/01/2016 à 05:04 Publié le 18/01/2016 à 05:04
Michael Mc Kee a dirigé pendant de longues années la galerie Monaco Fine Arts, dans l'ancien Sporting d'hiver.
	(DR)
Je découvre la nouvelle offre abonnés

Disparition du galeriste Michael McKee

L'ancien galeriste britannique Michael McKee est décédé à l'âge de 82 ans.

L'ancien galeriste britannique Michael McKee est décédé à l'âge de 82 ans. Résident monégasque de très longue date, il avait fondé la galerie Monaco Fine Arts, dans l'ancien Sporting d'hiver, qu'il géra jusqu'à sa fermeture en 2012.

En 1976, c'est par un courrier au prince Rainier III, avec qui il avait partagé le même pensionnat en Angleterre, qu'il avait émis le souhait de créer une galerie d'art en Principauté. Monaco Fine Arts ouvrit ses portes dans le Sporting d'hiver, devenant une référence dans les peintures romantiques et impressionnistes du XIXe siècle mais aussi des œuvres d'art ainsi que des sculptures contemporaines. Ses clients ? David Niven, Frank Sinatra, Julio Iglesias et Phil Collins, entre autres.

La galerie fut aussi la première société monégasque à parrainer une équipe de Formule 1. Un clin d'œil à la première vie de Michael Mc Kee qui, après avoir quitté l'armée à 23 ans, se tourna vers la course automobile. Il remporta ses deux premières épreuves au volant d'une Jaguar. D'ailleurs, sa première expérience de Monaco fut au volant d'une voiture de course. Il eut ensuite plusieurs galeries en Angleterre avant de s'établir en Principauté.

Ses obsèques seront célébrées aujourd'hui à 10 heures, en l'église Saint-Paul. À son épouse Myriam, à ses trois fils et ses petits-enfants, la rédaction de Monaco-Matin présente ses sincères condoléances.

Offre numérique MM+

...


commentaires

Les insultes, les attaques personnelles, les agressions n'ont pas leur place dans notre espace de commentaires.
Tout contenu contraire à la loi (incitation à la haine raciale, diffamation...) peut donner suite à des poursuites pénales.