“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.

Je veux bien mais j'ai la freebox

Connectez-vous

pour sauvegarder mes filtres et personnaliser mon flux

continuer sa lecture

lire le journal

DIAPO PHOTOS. Le prince Albert II comme chez lui en Normandie

Mis à jour le 15/09/2019 à 18:04 Publié le 15/09/2019 à 18:05
Bain de foule à Valmont.

Bain de foule à Valmont. Gaétan Luci / Palais princier

DIAPO PHOTOS. Le prince Albert II comme chez lui en Normandie

Une école au nom de sa mère, une rue baptisée "Princes de Monaco", une exposition dédiée aux princes de Monaco en Normandie… Le souverain était un peu chez lui, vendredi, en Normandie

Après l’Isère jeudi, la deuxième étape du déplacement du souverain dans des territoires historiquement liés à sa famille l’a conduit vers la Seine-Maritime. Pour découvrir notamment, à Valmont, l’abbaye bénédictine Notre-Dame du Pré, fondée en 1169 par Nicolas d’Estouteville, seigneur de Valmont, et qui abrite les tombeaux de la famille d’Estouteville, ancêtres du souverain.

Le territoire de Valmont est en effet lié à la famille Grimaldi par Jacques IV de Matignon, descendant de la Famille d’Estouteville, et marié à Louise-Hippolyte Grimaldi. En 1731, Jacques IV de Matignon accède au trône et devient prince de Monaco sous le nom de Jacques Ier.

Au début de cette visite, sous la conduite de sœur Thérèse, mère abbesse, du maire de Valmont, Jean-Louis Navarre et d’Antoine Dubuc, intendant de l’abbaye, le prince Albert II a dévoilé une plaque célébrant les 850 ans de la création de l’abbaye.

Une école "Grace de Monaco"

Autre lien entre Valmont et la Principauté, l’école maternelle baptisée Grace de Monaco, que le souverain a visitée vendredi, accueilli par les élèves qui ont interprété l’hymne national monégasque. Le souverain s’est rendu dans chacune des trois classes, jouant avec les enfants et immortalisant le moment au travers d’une photo de famille. Sur place, le souverain a également dévoilé une photographie de sa mère, située à l’entrée de l’établissement.

Une rue "Princes de Monaco"

La visite princière s’est poursuivie au château de Valmont, ancienne demeure des seigneurs d’Estouteville. Domaine désormais privé, le château a été entièrement restauré ces vingt dernières années et conserve des témoignages visuels liés à la famille Grimaldi, notamment dans la salle du Chartrier. Ce château a accueilli le futur prince Honoré V pendant les premières années de la Révolution française. L’occasion pour le souverain d’inaugurer, au cœur du village, la rue des Princes de Monaco.

 "Les Princes de Monaco en Normandie"

Le souverain a ensuite repris la route en direction de Rouen pour inaugurer l’exposition "Les princes de Monaco en Normandie. Des Estouteville aux Grimaldi", présentée au Pôle culturel Grammont jusqu’au 14 décembre.

Conçue par les Archives départementales de Seine-Maritime, sous le commissariat de Vincent Maroteaux, conservateur général du patrimoine, et Michäel Bloche, conservateur du patrimoine, en collaboration avec les Archives du Palais de Monaco, l’exposition présente des documents historiques, peintures et objets précieux, retraçant l’histoire de la famille et du duché d’Estouteville, du village de Valmont, évoquant les liens et les lieux qui unissent la Haute-Normandie aux Grimaldi.

À l’école Grace de Monaco.
À l’école Grace de Monaco. Gaétan Luci / Palais princier
Inauguration de la rue Princes de Monaco.
Inauguration de la rue Princes de Monaco. Gaétan Luci / Palais princier
Dévoilement d’une plaque à Valmont.
Dévoilement d’une plaque à Valmont. Gaétan Luci / Palais princier
 Inauguration et visite de l’exposition « Les princes de Monaco en Normandie » à Rouen.
Inauguration et visite de l’exposition « Les princes de Monaco en Normandie » à Rouen. Gaétan Luci / Palais princier
Gaétan Luci / Palais princier

à partir de 1 €


commentaires

Les insultes, les attaques personnelles, les agressions n'ont pas leur place dans notre espace de commentaires.
Tout contenu contraire à la loi (incitation à la haine raciale, diffamation...) peut donner suite à des poursuites pénales.