“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.

Je veux bien mais j'ai la freebox

Connectez-vous

pour sauvegarder mes filtres et personnaliser mon flux

continuer sa lecture

lire le journal

Avec sa collection, Amedeo Turello créé l'événement à Monaco

Mis à jour le 27/10/2015 à 07:45 Publié le 27/10/2015 à 07:42
Amedeo Turello a rassemblé plus d’un siècle d’histoire de la femme en photos.

Amedeo Turello a rassemblé plus d’un siècle d’histoire de la femme en photos. Jean-François Ottonello

Avec sa collection, Amedeo Turello créé l'événement à Monaco

Célèbre photographe de mode, il a accumulé depuis sa jeunesse des clichés signés des plus grands maîtres de la photographie.Artcurial met aux enchères 200 œuvres emblématiques

Visages ou corps, postures et regards. La plongée dans la sélection pointue d'Amedeo Turello révèle la féminité. Son histoire, son évolution.

Ce photographe italien, résident monégasque, collectionne depuis sa jeunesse, les photographies des autres. Une marque d'humilité rare chez les artistes.

Sur les murs de son bureau, avenue de Grande-Bretagne, les clichés exposés ne sont pas de lui. Son but dans cette accumulation d'images, il s'en est rendu compte après coup: "En fait je ne choisissais que des photos où la femme était représentée dans sa féminité la plus classique, des années 30, 40 et 50. L'image de la femme aujourd'hui ne me plaît pas. Mais surtout, je crois au parallèle de l'histoire de la photo et de la libération de la femme."

Edward Weston, Nude, 1936,  (estimation : 6.000 – 8.000 €).

Collectionner avec objectivité

Pour celui qui s'est fait un nom dans la photo de mode dans le monde, "le fait de représenter la femme en photo a permis de poser un autre regard sur elle et lui a permis de se libérer."

Aujourd'hui Amedeo Turello a réuni plus de 1 500 photos. L'ensemble d'œuvres qu'il a réuni reflète ses goûts artistiques tout en étant autant de témoignage des rencontres qu'il a pu faire dans sa carrière de photographe de mode professionnel.

Au gré des collaborations, il a été amené à côtoyer les plus célèbres photographes du XXe siècle. Certains sont devenus des amis.

Aujourd'hui, il a sélectionné les 200 œuvres les plus emblématiques, qui ont d'ailleurs déjà été exposées à plusieurs reprises en particulier en 2013 dans le cadre de l'événement Nice 2013, un été pour Matisse.

Mais il affirme qu'il a voulu être le plus objectif dans son choix afin de retracer au mieux l'histoire de la femme dans la photographie depuis la naissance de cet art.

"Il y a donc des choses que je n'aime pas forcément. Mais le but de cette collection est d'être le plus complet possible dans cette représentation du statut de la femme dans la société."

Le voyage que racontent les photographies se déroule des débuts de la photographie, au tournant du XXe siècle, alors que la place de la femme dans la société commence à s'affirmer, jusqu'au XXIe siècle. Ce chemin chronologique contient presque toutes les œuvres majeures du genre : tirages vintages, icônes célèbres, créations contemporaines, grandes signatures…

F.C. Gundlach, Christa Vogel, 1958, (estimation: 3.000 – 4.000 €).

Une vente ce mardi

À l'occasion de la FIAC, Artcurial, la maison de vente aux enchères qui a installé ses bureaux à l'année en Principauté il y a quelques mois, dispersera cette collection unique aujourdhui, mardi 27 octobre, à Paris où la beauté féminine sera à l'honneur à travers l'œuvre de grands maîtres comme Man Ray, Elmut Newton, Edouard Boubat, Hans Bellmer, Elliott Erwitt, William Klein, Henri Cartier-Bresson, Cindy Sherman, Jean- Loup Sieff ou encore Jean-Baptiste Mondino… et de jeunes photographes.

"Images de femmes fortes et indépendantes, fières et rayonnantes, sensibles et fragiles… chaque cliché constitue une histoire en soi qui incarne l'essence vraie et l'âme de la beauté, parfois décrite aussi avec contradictions et contrastes propres à chaque personnalité", décrypte Amedeo Turello.


La suite du direct