Rubriques




Se connecter à

À Monaco, un calligraffiti version XXL sur la plage du Méridien

En signant une fresque pour recouvrir tout un mur de 8 mètres de haut sur la plage du Méridien, le créateur russe laisse un témoignage en Principauté de son travail déjà très prisé.

Cedric Verany Publié le 02/06/2021 à 20:04, mis à jour le 02/06/2021 à 20:04
L’artiste calligraphe russe Pokras Lampas vient de réaliser une œuvre monumentale en extérieur pour le Meridien Beach Plaza, jouant sur la foison de lettres, de symboles et le contraste des couleurs. Photo Jean-François Ottonello

Ça ressemble à un déluge de lettres cuivrées et argentées s’entremêlant. Une proposition à la fois massive et rythmée. Voilà comment Pokras Lampas a marqué son territoire, sur la plage du Méridien Beach Plaza.

L’artiste russe a pris quatre jours pour réaliser une performance en Principauté. Et créer cette œuvre en plein air pour le compte de l’établissement. Les clients peuvent déjà l’admirer depuis le bar, la piscine, la plage ou la terrasse de leur chambre.

L’aventure est née d’une contrainte. Les nouvelles structures de la plage publique du Larvotto en cours de finition, ont fait jaillir un mur au bout du domaine du Méridien Beach Plaza. Plutôt que de le laisser nu, la direction du Méridien Beach Plaza a mandaté l’Opera Gallery pour offrir cette étendue en béton à la liberté créative d’un artiste.

Un langage artistique qui lui appartient

Le choix s’est porté sur Pokras Lampas. Ce créateur russe a fait du mariage de la calligraphie et des graffitis son langage artistique. Un "calligraffiti" qu’il a baptisé ainsi, dont il livre un échantillon en plein air sur les pans de murs de la plage du Méridien, culminant à huit mètres de haut.

 

L’affaire mature dans son esprit depuis une année. "Les gens viennent à Monaco avec le rêve d’un bel endroit, d’une histoire intéressante, d’un lieu ou s’amuser et se reposer. Pour moi, ce projet c’est aussi un peu un rêve d’enfant en quelque sorte. J’ai imaginé cette calligraphie, un peu comme un conte de fées. Comme la sensation qu’on a quand on ferme les yeux pour rêver".

Photo Jean-François Ottonello.

Le reflet entre la nature et l’humanité

L’effet qu’il veut que le spectateur reçoive en regardant son travail, c’est la sensation d’être atteint par des "good vibes", assure-t-il. C’est aussi pour ça que le gold prédomine dans les couleurs de ce maelstrom de lettres.

Dans le doré, Lampas y voit la possibilité "d’un beau reflet de la nature, du sable et du soleil dans la couleur dorée. C’est pour ça que je travaille régulièrement avec des couleurs lumineuses".
En utilisant ces teintes pour dessiner ces créations destinées à l’extérieur, le Russe estime que cela permet une balance, dans ce reflet "entre la nature et l’humanité".

 

Une œuvre visible depuis Google Earth

Difficile de savoir si Thomas Pesquet, depuis la station internationale, arrive à voir les œuvres de Pokras Lampas. Car l’artiste russe est habitué au gigantisme, visible de la terre ferme… ou de plus haut.

Depuis 2015, il détient le record mondial de la plus grande œuvre calligraphique jamais créée. Une installation réalisée sur le toit d’un bâtiment de Moscou, mesurant 1 625 mètres carrés. Et visible depuis l’application Google Earth.

Coups artistiques

Lampas est habitué à faire des « coups » artistiques et des performances. En 2017, il décore la boutique Nike de Moscou. La même année, il crée sur le toit du Palazzo della Civilta Italiana à Rome, la plus grande calligraphie jamais réalisée en Italie.

L’année suivante, il customise une Lamborghini. Le monde du luxe se l’arrache: de Fendi à Yves Saint Laurent en passant par Adidas, Lampas, qui est dans le giron des artistes représentés par Opera Gallery depuis 2015, a collaboré sur des projets d’envergure et audacieux.

Un pedigree qui devrait rendre attrayante sa création monégasque. Pour celles et ceux qui ne sont pas clients du Méridien, l’œuvre est visible aussi, d’un peu plus loin, depuis les jardins du Sporting d’été.

Photo Jean-François Ottonello.

Offre numérique MM+

...

commentaires

Les insultes, les attaques personnelles, les agressions n'ont pas leur place dans notre espace de commentaires.
Tout contenu contraire à la loi (incitation à la haine raciale, diffamation...) peut donner suite à des poursuites pénales.

“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.