“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.

Je veux bien mais j'ai la freebox

Connectez-vous

pour sauvegarder mes filtres et personnaliser mon flux

continuer sa lecture

lire le journal

Découvrez l’offre numérique > Abonnez-vous

15 millions d'euros pour les Picasso de Marina

Mis à jour le 06/02/2016 à 05:14 Publié le 06/02/2016 à 05:14
De gauche à droite et de bas en haut: Femme au chapeau à plumes (gouache sur papier, 302 689 euros), Trois visages (vase en céramique, 396 224 euros), Visage (plaque de bronze, 552 116 euros), palette de l'artiste (58 752 euros).	(DR)
Je découvre la nouvelle offre abonnés

15 millions d'euros pour les Picasso de Marina

La vente de 187 œuvres de Picasso par sa petite-fille cannoise, hier à Londres, a rapporté un peu plus de 15 millions d'euros. Une palette de l'artiste a été adjugée au-delà de 58 000 euros

En juin dernier, Sotheby's avait dispersé 128 céramiques de Pablo Picasso, des pièces uniques, pour 17 millions d'euros, doublant des prévisions jugées très raisonnables. Hier, à Londres, une nouvelle vente d'une fraction de la collection de Marina Picasso a réalisé un produit de 15 millions d'euros. Très peu d'invendus - ces lots devraient faire l'objet d'offres dans les prochains jours - et surtout des enchères au quadruple des estimations, voire davantage.

Ainsi un collectionneur a-t-il déboursé 58 000 e pour s'offrir une palette de l'artiste, la première jamais présentée sur le marché.

Parmi les œuvres les plus disputées : un portrait sur plaque de bronze de Marie-Thérèse Walter, à 550 000 e sous le marteau. Un superbe vase décoré de trois visages, adjugé près de 400 000 e. Une minuscule (16,9 x 11,3 cm) Femme au chapeau à plumes à la gouache, à plus de 300 000 e.

Surprise pour un petit modelage de Tête d'animal à cornes en argile, vendu 162 000 e alors que le commissaire-priseur en attendait de 10 à 15 000 e. Ou pour une Femme debout en plâtre, qui a frôlé les 225 000 e sur une estimation de 65 à 90 000 e.

« Pour les hôpitaux »

De retour à Cannes dès hier soir, Marina Picasso n'a pas caché sa satisfaction : « C'était une très belle vente. J'ai laissé les experts de Sotheby's structurer la sélection, afin que l'on ne vienne pas me reprocher ensuite de " tout bazarder ". C'est exactement l'inverse qui se produit : le public découvre des inédits, et la cote monte. Une belle transmission, dans l'esprit de partage qui m'anime. »

Une partie de la somme sera consacrée aux activités de Marina Picasso dans le social et l'humanitaire. « Je poursuis mes projets dans les hôpitaux avec Madame Chirac. Pour les enfants en oncologie, pour les adolescents en souffrance, pour les personnes âgées. »

Pas de déchirement, donc : « Il n'est jamais facile de se détacher. Mais quand j'ai pris une décision, je vais jusqu'au bout. Pas question, après, d'avoir des états d'âme. Et puis, je ne suis pas éternelle. Ni matérialiste. »

Une page se tourne. D'autres suivront certainement : « Il n'y a jamais de " petits objets " dans la collection de mon grand-père, mais je céderai encore des dessins, des céramiques. Les grosses pièces, c'est autre chose. »

Offre numérique MM+

...


commentaires

Les insultes, les attaques personnelles, les agressions n'ont pas leur place dans notre espace de commentaires.
Tout contenu contraire à la loi (incitation à la haine raciale, diffamation...) peut donner suite à des poursuites pénales.