Rubriques




Se connecter à

Nicolas Bianco, de marbre et d’or

Cet autodidacte niçois aux mille vies imagine des œuvres en matériaux précieux, pleines de nostalgie et de clins d’œil à la culture pop.

Jimmy Boursicot Publié le 19/06/2021 à 14:22, mis à jour le 19/06/2021 à 14:22
L’artiste avance masqué. Photo DR

Dans sa tête, ça fuse. Tout le temps. "Je suis un peu agité, mais c’est comme ça, c’est ce qui m’anime", s’excuserait presque Nicolas Bianco.

C’était déjà comme ça du temps de la restauration. Il montait un établissement à, ça roulait. Et il voulait déjà voir la suite. Le Café Bianco et Gusto? Revendus au bout de deux-trois ans.

La suite? De l’architecture d’intérieur. Puis une agence de communication, tiens. "J’avance toujours en autodidacte, je m’entoure de gens plus pointus que moi. Je pourrais aller plus au fond des choses, mais j’aime aller à fond, je suis un grand curieux", explique-t-il dans son agence-atelier de la rue Foncet.

Lubies d’ado et école de Nice

Nicolas Bianco ne maîtrise pas la sculpture. Ses œuvres passent entre les mains d’artisans basés en Andalousie. Lui se charge du dessin, de la gravure et du façonnage ou de l’assemblage de certaines pièces d’acier. Son truc, c’est la vision, les connexions. Et la "nostalgie positive", aussi.

 

"Quand tu vois un objet de ton enfance ou de ton adolescence, ça te ramène directement à un moment agréable. Je voulais graver ces émotions dans le marbre", résume-t-il.

À 39 ans, Nicolas Bianco, trois enfants, est encore ce grand gamin obsédé par le basket, les jeux vidéo, la culture japonaise et le skate. Ses lubies l’ont nourri. Tout comme l’école de Nice. Arman, Venet, Sosno, Klein. Son QG est d’ailleurs proche du Musée d’art moderne et d’art contemporain de Nice.

Gravé dans la roche

Il y a un peu plus de quatre ans, il a voulu s’y mettre à son tour. D’abord en transformant une table en forme de Lego, dessinée pour l’un de ses projets d’archi d’intérieur, en œuvre d’art.

Puis en remontant le fil de sa vie, avec des pièces dont les noms sont des années. 1982: celle de sa naissance et de la sortie des Nike Air Force. Heureuse coïncidence. 1985 et la découverte de Mickey Mouse. Le basket avec 1992 et la Dream Team emmenée par Jordan, Pippen et Magic Johnson. étoiles dans les yeux du p’tit Nico. Le numéro 1 du magazine 5 Majeur trône encore en bonne place dans son local. 1999? La période skate pour lui.

 

Sans rien figer, avec la volonté de rendre tous ces symboles immortels, Nicolas Bianco a choisi pour ses pièces le marbre, de Cararre ou Nero Marquina. Dans le design d’intérieur, il n’en était pourtant pas fan. "Pour une belle table, oui. Mais pas au sol, avec le côté clinquant. D’ailleurs, presque toutes mes œuvres sont mates", souligne-t-il.

Avec Saint Laurent, Lacoste et Adidas

Nicolas Bianco a déjà quelques belles collaborations à son actif. Photo DR.
Nicolas Bianco a déjà quelques belles collaborations à son actif. Photo DR.

Grâce à son sens du contact, son amitié avec un autre créatif fou de basket, Jérémie Nassir, ou encore aux repérages effectués par les grandes maisons sur les réseaux sociaux, Nicolas Bianco a déjà quelques belles collaborations à son actif.

Pour Saint Laurent Rive Droite, le concept store ayant succédé à Colette à Paris, il a réalisé une douzaine de petites voitures. Lacoste, pour sa part, lui a commandé des balles de tennis marbrées. Mi-juin, Nicolas Bianco a signé une collaboration avec la boutique de sneakers Shinzo Paris et Adidas. Sa touche marbrée a customisé 300 paires du modèle Forum, modèle culte sorti en 1985.

Instagram: nicolas_bianco

 
L’attaquant du Borussia Dortmund a reçu un ballon en marbre de 16 kilos conçu par le Niçois. Photo DR.

Un trophée pour Haaland

Fondé par l’ancien joueur de football hollandais Demy De Zeeuw, un média aux 36,9 millions d’abonnés sur Instagram, a créé ses propres récompenses pour les stars du ballon rond.

Pour 2020, le trophée du meilleur talent (moins de 21 ans) a été décerné au Norvégien Erling Haaland après le vote des internautes.

L’attaquant du Borussia Dortmund a reçu un ballon en marbre de 16 kilos conçu par le Niçois.

Offre numérique MM+

...

commentaires

Les insultes, les attaques personnelles, les agressions n'ont pas leur place dans notre espace de commentaires.
Tout contenu contraire à la loi (incitation à la haine raciale, diffamation...) peut donner suite à des poursuites pénales.

“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.