“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.

Je veux bien mais j'ai la freebox

Connectez-vous

pour sauvegarder mes filtres et personnaliser mon flux

continuer sa lecture

lire le journal

Découvrez l’offre numérique > Abonnez-vous

VIDEO. On en sait plus sur le baleineau aperçu à Antibes et à Bormes-les-Mimosas

Mis à jour le 02/05/2021 à 20:44 Publié le 02/05/2021 à 15:05
Le baleineau devrait désormais poursuivre sa route vers l'ouest.

Le baleineau devrait désormais poursuivre sa route vers l'ouest. Photo Chloé Seifert

Monaco-matin, source d'infos de qualité

VIDEO. On en sait plus sur le baleineau aperçu à Antibes et à Bormes-les-Mimosas

Depuis plus d'un mois, ce baleineau observé tout d'abord dans les Alpes-Maritimes et dans le Var, est suivi par des experts italiens et français.

Le cétacé observé jeudi à Antibes, puis à Bormes-les-Mimosas vendredi, était bel est bien le même. 

"Le fond de l'histoire, commence Adrien Gannier, vétérinaire membre du réseau national d'échouage et membre également du Groupe de Recherche sur les Cétacés, c'est qu'il s'agit en fait d'une baleine grise venant du Pacifique. En hiver elle se trouve plutôt du côté de la Californie et à l'approche de l'été, elle migre vers l'Alaska. Elle profite de la fonte des glaces pour pouvoir se nourrir". 

Mais en route, le baleineau âgé d'environ 15 mois et mesurant entre 7,50 et 8 mètres selon l'expert, s'est perdu. C'est la seconde fois en 11 ans, que cette espèce est vue en Méditerranée. 

"assez maigre"

En mars, il a été repéré au Maroc, "ce qui est extrêmement surprenant", commente Adrien Gannier. En avril, certains disent l'avoir aperçu en Algérie et vers le 13 ou 14 avril, c'est à Rome qu'il se trouvait, puis à Gênes.... et mercredi soir à Vintimille.

Un long voyage qui pourrait lui coûter la vie, car selon l'expert, "il lui faudrait au moins deux mois pour regagner la bonne zone". 

Aura-t-elle la force de tenir jusque-là? 

"Ce qu'elles aiment, c'est fouiller dans le sable et dans la vase pour trouver des invertébrés" explique le vétérinaire.

Le problème, c'est qu'ici, la pauvre bête a bien du mal à s'alimenter. Adrien Gannier, qui est allé à Bormes-les-Mimosas vendredi, l'a trouvé "assez maigre", mais "en bonne forme". "Nous avons tenté de l'éloigner des côtes, car nous avons peur qu'il s'échoue, qu'il se prenne dans des filets ou qu'il percute un bateau. Sur des photos que nous ont transmises les Italiens on a pu observer des blessures, mais qui n'étaient pas fraîches. Probablement dû à du cordage ou à des engins de pêche". 

"Les humains sont un peu désarçonnés face à cette situation", déplore le vétérinaire, qui espère, comme beaucoup, que ce jeune baleineau survivra et regagnera à temps sa zone de confort pour l'été. 

Offre numérique MM+

...


commentaires

Les insultes, les attaques personnelles, les agressions n'ont pas leur place dans notre espace de commentaires.
Tout contenu contraire à la loi (incitation à la haine raciale, diffamation...) peut donner suite à des poursuites pénales.