Rubriques




Se connecter à

Sinistrée de la tempête Alex, elle est contrainte de faire adopter son chien

Peyotl, 3 ans, est un gros Montagne des Pyrénées. Du genre débonnaire, sociable. Un tas de poils impossible à ne pas caresser. Avec sa maîtresse, Marion(1), Peyotl est l'une des victimes de la tempête Alex. Tous deux habitaient une belle maison de 200m2, avec un grand terrain de trois hectares et demi au bord  de la Roya.

Grégory Leclerc Publié le 15/06/2022 à 17:30, mis à jour le 15/06/2022 à 17:25
Peyotl est un débonnaire Montagne des Pyrénées de trois ans. DR

Leur vie a basculé le 2 octobre 2020, quand les flots ont emporté le terrain et que la maison est devenue inhabitable. Marion était agent immobilier, gagnait bien sa vie. "Je travaillais avec acharnement." Au lendemain de la catastrophe climatique, il lui a fallu se rendre à l’évidence: leur monde s’était écroulé. Marion a bataillé contre les assurances, contre l’administration, contre la terre entière. Et aussi contre elle-même, pour ne pas se décourager, débordée par les problèmes. "Depuis j’ai une vie de galère." La jeune femme s’est finalement réfugiée, après l’hiver dernier, en désespoir de cause, sur un bateau de moins de huit mètres qu’elle a acheté. Le voilier est amarré au port de Marina Baie des Anges, à Villeneuve-Loubet.

Submergée par l’administratif, Marion a perdu pied. Elle ne travaille plus. Le chien représente une charge importante. Le massif Peyotl peut rentrer dans le bateau, mais pas s’y mouvoir. Alors Marion lui a dressé une tente sur le quai, non sans s’attirer des remarques et des inimitiés de la part de personnes ignorant le terrible coup du sort qui l’a amenée là.

Marion dépense une partie de son budget pour la nourriture de son Montagne des Pyrénées qui ne la quitte jamais. Elle en est consciente, cette situation n’est plus tenable. Elle a donc pris la lourde décision ces derniers jours de le faire adopter. "Vous n’imaginez même pas, c’est comme si je devais faire adopter mon enfant par une nouvelle famille. C’est très dur."

"La tempête Alex ne s’arrête jamais en fait"

Albert Calamuso, adjoint au maire de Villeneuve-Loubet, a lancé un appel ce mercredi matin sur Facebook pour aider Marion à trouver un nouveau maître à Peyotl.

 

"Je n’ai pas d’autre choix, confie-t-elle. D’autant plus que la canicule arrive. Je ne peux le laisser comme ça. Je cherche également un travail d’agent immobilier, mais tant que j’ai Peyotl, ce ne sera pas possible. C’est un crève-coeur, mais l’avoir avec moi me bloque pour tout. Je n’ai par exemple aucun relogement possible avec un si gros chien."

Marion espère que son appel sera entendu. "Peyotl, c’est un amour, il adore les enfants, il s’entend avec tous les animaux." Elle sourit tendrement: "Je dois vous prévenir, il ne sert à rien. Il ne peut pas garder de moutons, et si un cambrioleur rentre chez vous il va lui tendre le bidou pour avoir des caresses. C’est juste un amour de chien. Un gros nounours de compagnie qui a besoin d’énormément d’affection." Attention, Peyotl a un défaut: il peut être fugueur.

Marion espère lui trouver un lieu adapté, et se bat pour sortir de la spirale infernale. "Vous savez, la tempête Alex ne s’arrête jamais en fait", soupire-t-elle.

Si vous voulez aider Marion et Peyotl, vous pouvez lui écrire par SMS (pas d’appel), sur le 06.29.39.59.40.

 

(1) Son prénom a été modifié pour préserver son anonymat

Peyotl avec son doudou sur le quai du port de Marina Baie des Anges, sous la tente montée par sa maîtresse. DR.

Offre numérique MM+

“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.