Rubriques




Se connecter à

L'orque bloquée depuis plusieurs jours dans la Seine est morte

L'animal qui était en difficulté dans la Seine entre Rouen et le Havre depuis plus d'une semaine est décédé de causes naturelles. Son état jugé critique, une euthanasie avait été envisagée. Regrettant cette solution, l'association Sea Sheperd avait décidé d'intervenir pour essayer de sauver l'animal. Mais ce lundi matin, un des bateaux de l'antenne Sea Sheperd France a retrouvé le cadavre de l'orque.

La rédaction Publié le 30/05/2022 à 14:40, mis à jour le 30/05/2022 à 14:45
L'animal a été retrouvé mort ce lundi 30 mai. Photo Sea Sheperd France/Twitter

Aperçue pour la première fois, le 16 mai entre Honfleur et le Havre, l'orque bloquée sur la seine est décédée ce lundi 30 mai de causes naturelles.

L'animal se dirigeait vers l'estuaire de la Seine depuis quelques jours. Selon Gérard Mauger, vice-président du Groupe d'études de cétacés du Cotentin, l'animal était probablement déjà "affaibli". Il avait affirmé: "Le pronostic vital est engagé. On est vraiment très très inquiets. Son état de santé est très dégradé". 

L'orque était jugée dans un état critique depuis quelques jours, et l'euthanasie avait même été envisagée pour éviter tout danger et mettre fin aux souffrances de l'animal. En effet, des observations montrant qu'elle souffrait entre autres de "lésions nécrotiques" et de "mucormycose". 

 

Une décision regrettée par l'organisation Sea Sheperd France. Les membres de l'organisation s'étaient alors lancés dans une course contre-la-montre afin de préserver l'animal sain et au sauf. 

Une fois le décès constaté, les bateaux de Sea Sheperd se sont positionnés autour de l'animal "pour empêcher que son corps ne soit percuté, ce qui compromettrait l'autopsie", a expliqué l'organisation dans un message adressé sur son compte Twitter. 

La préfecture de la Seine-Maritime a confirmé le décès de l'orque. Le corps va être remorqué pour une autopsie, visant à "recueillir un maximum d’informations et tenter d’établir les causes de l’errance et de la mort de cette orque".

La préfecture explique que c'est le signalement d'un marin, relayé par la capitainerie du port de Rouen, qui a permis aux embarcations de Sea Shepherd France de repérer l’animal à la surface, puis de constater son décès.

Offre numérique MM+

“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.