Le hérisson pourrait disparaître dès 2025 si rien ne bouge, une pétition en ligne pour le défendre

Selon certains scientifiques, les hérissons pourraient disparaître d'ici à 2025. Une pétition a été mise en ligne et adressée à Emmanuel Macron pour sauver l’animal, qui déserte peu à peu nos campagnes. Près 262.000 signatures ont déjà été recueillies.

Article réservé aux abonnés
La rédaction Publié le 16/01/2023 à 15:44, mis à jour le 16/01/2023 à 15:43
Un hérisson. Photo Pexels

Le hérisson court à sa perte et l’homme en est le principal responsable. C’est le cri d’alarme poussé par une association de défense de ce mammifère insectivore. Présent sur Terre depuis 60 millions d’années, le hérisson pourrait voir sa fin arriver d’ici 2025 si rien ne bouge.

En Angleterre, les populations de hérissons ont ainsi été réduites de 95 % en l’espace de 60 ans. Ils étaient 30 millions d’individus dans les années 1950 contre à peine un million aujourd’hui. La dernière étude en date menée dans le pays se veut d’autant plus alarmante: selon elle, la population a encore décru de 50 % au cours des vingt dernières années.

Les raisons de ce dépeuplement

Les principales causes de cet impressionnant recul? La bétonisation des terres, la disparition des haies, des zones de bocage et l’impact des produits chimiques. "La pression des pesticides est tellement forte qu’il n’y en a pratiquement plus à la campagne", constate Jean-Xavier Duhart, de l’association française Sauvons les hérissons.

Mais également le braconnage. En effet, l'animal est encore chassé en France, alors même qu’il est protégé depuis 1981 par un arrêté ministériel.

Pour sauver le petit animal, l’association "Sauvons les hérissons" a mis en ligne une pétition pour demander un "nouvel arrêté de sauvegarde" au président de la République et au ministre de la Transition écologique. Elle a déjà reçu 262.000 signatures.

La pétition suggère aussi au gouvernement d'organiser des campagnes de sensibilisation de l’opinion et favoriser la création de nouveaux centres de soins dédiés à la prise en charge de cet animal menacé d’extinction.

Agir à son niveau

Les conseils de l'association pour agir à son niveau:

- Donnez aux hérissons de l'eau à boire et le soir des croquettes pour chats 
- Bannissez définitivement pesticides et anti limaces de votre jardin
- Retirez filets en plastique et boites de conserves où les hérissons se coincent, construisez-leur des abris, et laissez des croquettes pour chat et de l’eau fraîche, en priorité l’été, l’hiver ou quand il ne pleut pas.
- Plantez des haies et laissez pousser des zones herbeuses sauvages pour favoriser la biodiversité des insectes, leur principale source de nourriture. Ainsi, en restaurant l’habitat des hérissons (haies, végétation naturelle, bocages), on améliore celui d’autres êtres vivants, comme les insectes, les escargots, limaces et araignées.
- Bannissez les débroussailleuses et ne brulez plus vos tas de feuilles qui composteront naturellement, attirant ainsi d'autres insectes.
- Aménagez des passages de 12 x 12 cm dans les clôtures afin de garantir des corridors écologiques de votre jardin à ceux de vos voisins. Si vous trouvez des bébés orphelins, ou un hérisson errant en plein jour, même s’il fait très chaud, mettez-les dans un carton haut, avec une bouillotte ou une bouteille d’eau chaude enfilée dans une grosse chaussette, car c’est uniquement au contact de la chaleur artificielle qu’ils pourront sortir de leur hypothermie. - - -- - -- Rajouter des chiffons blanc pour détecter facilement d'éventuelles traces de parasites, de selles inappropriées, ou de sang indiquant des blessures.
- Pesez le et contactez d’urgence un centre de soins ou un vétérinaire
- Renseignez-vous quant aux numéros de téléphone du centre de soin et du vétérinaire le plus proche de chez vous qui accepte de sauver les hérissons, ceci afin de ne pas vous trouver démuni en cas d’urgence.
- Faire passer tous ces messages à vos voisins, vos familles et amis 

“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.