Il joue avec les baigneurs, les spécialistes l'étudient depuis des mois... Qui est ce dauphin aperçu au large de la Côte d'Azur?

En début de semaine, à Cagnes-sur-Mer et Villeneuve-Loubet, un jeune cétacé s’est approché du bord et a "joué" avec des baigneurs. Il est connu des spécialistes qui le suivent depuis des mois.

Alice David Publié le 17/09/2022 à 08:13, mis à jour le 17/09/2022 à 08:21
Ce dauphin a été aperçu près des côtes niçoises au mois de janvier (notre photo). Il pourrait s’agir de Parbatt "au vu de sa pigmentation", suppose Adrien Gannier. (Photo Eric Ottino)

Son petit nom? Parbatt. Probablement âgé de 3 ans, ce grand dauphin a été aperçu à de nombreuses reprises cet été le long du littoral azuréen.

Pas plus tard qu’en début de semaine, le cétacé est allé au contact de baigneurs au Cros-de-Cagnes et à Villeneuve-Loubet. Une situation qui a ravi les nageurs, comme Bagdad: "J’étais en paddle avec une amie quand un bateau est venu nous avertir qu’il y avait un dauphin. On s’est rapproché, j’ai plongé pour le filmer et il est venu vers moi. C’était un truc de fou. Il est passé entre mes jambes alors on a joué", relate ce Niçois qui assure avoir vécu "un rêve d’enfant". Une scène digne d’un film. Même s’il ne faut pas perdre de vue le fait qu’il s’agit d’un animal sauvage.

"Il a été isolé de son groupe"

Si Parbatt a un "comportement atypique", comme l’analyse le vétérinaire Adrien Gannier, les baigneurs doivent faire preuve de "retenue" et de "bon sens" (lire par ailleurs).

Ce docteur – membre du groupe de recherche sur les cétacés basé à Antibes – suit ce spécimen depuis plusieurs mois, en partenariat avec le groupe de sauvetage animalier des pompiers. D’autres grands dauphins peuvent venir près du bord mais, grâce aux vidéos et photos reçues, Adrien Gannier l’atteste: "C’est pratiquement toujours le même."

 

Comment l’expliquer? "Il a été très malade en début d’année, il n’arrivait plus à plonger, à se déplacer. Il a été isolé de son groupe alors qu’il était en plein développement social. Quand il était malade, on n’a pas pu l’approcher, il n’aimait pas la proximité avec les humains. Puis quand il allait mieux, il s’est mis à être beaucoup plus amical vis-à-vis des humains", décrypte Adrien Gannier.

Une fin malheureuse?

Au printemps, une vieille femelle de la même espèce l’a pris sous sa nageoire. "Elle a vu qu’il était un peu mal en point, elle est restée avec lui quelques jours." Avant, elle aussi, de prendre le large. Pour autant, la situation de Parbatt peut et devrait évoluer dans les prochains mois voire années. "Il est probable qu’il finisse par retrouver un groupe. Notamment avec la maturité sexuelle, il est possible qu’il ait envie de sociabiliser avec ses congénères", informe le vétérinaire.

Le cas de ce grand dauphin n’est pas isolé. Des chercheurs ont étudié "à travers le monde" d’autres spécimens ayant aussi un comportement déréglé. "Malheureusement, ce genre de belles histoires se terminent mal soit pour l’animal soit pour l’humain."

Et le déplacer ?

Jeudi matin, Parbatt a refait une apparition du côté de Saint-Laurent-du-Var, selon Adrien Gannier. « Mes collègues du groupe de sauvetage animalier du Sdis 06 ont été appelés car des gens ont aperçu un dauphin près du rivage.

C’était Parbatt. Ils l’ont conduit gentiment au large, sans le capturer, avec des méthodes qu’ils maîtrisent. C’est surtout pour faire en sorte que ça le mette à l’abri des interactions. Car les pompiers ont vu des scènes très agitées pendant l’été sur la Côte d’Azur. Avec beaucoup de gens qui entouraient l’animal », relate le vétérinaire.

Ces interventions sont sporadiques. Aucune mesure de capture ne devrait être prise. « Le déplacement de l’animal n’est pas une option surtout pour le grand dauphin. Car c’est une espèce qui aime les petits fonds donc à quelques centaines de mètres de la plage, il est dans son milieu naturel. »

“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.