Rubriques




Se connecter à

Coupelles d'eau, promenades matin ou soir... comment rafraîchir animaux sauvages et domestiques

Tissus humides, promenades aux aurores, coupelles d'eau... les associations de protections des animaux distillent leurs conseils alors que la canicule frappe la France.

AFP Publié le 16/06/2022 à 20:34, mis à jour le 16/06/2022 à 20:29
Illustration. Photo AFP

PETA et 30 millions d'amis recommandent d'éviter les promenades des chiens en pleine journée et de privilégier les sorties tôt le matin ou tard le soir. De même, attention au bitume qui peut brûler les coussinets fragiles.

Les associations sont intraitables, il ne faut pas laisser d'animaux dans une voiture, même quelques minutes.

Les ONG détaillent les symptômes "d'un coup de chaleur" lié à une exposition prolongée à la chaleur des chats ou chiens: un halètement excessif, des vomissements, un état léthargique ou encore un manque d'appétit. Elles recommandent dans ces cas de rafraichir les animaux en commençant par les extrémités, la tête puis les pattes ou consulter un vétérinaire, s'il n'y a pas d'améliorations.

"Coins frais"

A la maison, 30 millions d'amis conseille d'installer des "coins frais" en disposant sur le sol des couvertures ou des tapis humidifiés pour rafraîchir les boules de poils.

 

Pour éviter la déshydratation, les associations recommandent de mettre à disposition constante de l'eau, via une fontaine par exemple. 30 millions d'amis avertit: l'eau ne doit pas être glacée.

Les animaux domestiques ne sont pas les seuls à souffrir de la chaleur. La Ligue de protection des oiseaux (LPO) a publié quelques recommandations pour soulager la petite faune sauvage que l'on peut trouver dans les jardins notamment ou sur les balcons.

D'abord, l'organisation préconise sur son site de disposer des coupelles d'eau peu profondes dans un endroit dégagé, à l’abri des potentiels prédateurs, si possible à l'ombre, pour que les oiseaux mais aussi les hérissons ou les écureuils et même les insectes se désaltèrent.

Si des bois morts traînent dans le jardin ou si l'herbe commence à monter haut à certains endroits, cela peut aussi être des abris où les températures seront plus fraîches.

Pour le animaux en détresse 

En présence d'un animal en détresse, la LPO recommande de mettre en sécurité l'animal en le plaçant dans un carton, dans une pièce calme, à température ambiante, avec de l'eau à disposition.

 

L'association conseille également d'appeler les centres de soins de la faune sauvage ou la LPO qui pourront donner des conseils sur la marche à suivre. Mais pour l'organisation, il ne faut pas nourrir l'animal sans l'aval d'un soigneur, car il pourrait s'étouffer avec un aliment inadapté.

Offre numérique MM+

“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.