Rubriques




Se connecter à

Comment rafraichir son chien ou son chat pendant la vague de grosses chaleurs prévue cette semaine?

Les animaux de compagnie sont plus sensibles aux changements de température que les humains, c'est un fait. Alors comment les protéger de la chaleur et éviter qu'ils ne souffrent trop? Voici la conduite à tenir à l'arrivée de la vague de chaleur qui s'annonce cette semaine.

La rédaction Publié le 15/06/2022 à 10:40, mis à jour le 15/06/2022 à 10:01
Veillez à hydrater votre chien et votre chat durant les épisodes de canicule. Photo Philippe Arnassan

Les prochains jours, nous aurons chaud. Très chaud. Selon Météo-France, une vague de chaleur va s'abattre sur la France, cette semaine avec des températures très au dessus de 30°C. Cet air chaud arrivera en France par le Sud-Ouest avant de se diffuser d'abord sur toute la moitié sud mercredi puis ensuite vers le nord.

Pour la moitié sud, le pic sera jeudi, vendredi et samedi, avec 35 à 39°C, voire 40°C localement. Dans ces conditions climatiques difficiles, il nous faudra nous protéger mais aussi et surtout faire attention aux animaux de compagnie qui partagent nos quotidiens. Voici comment protéger et faire en sorte que nos compagnons à poils ne souffrent pas trop de la chaleur. 

Pourquoi souffrent-ils de la chaleur et qui sont les plus sensibles? 

La principale conduite à tenir est de les surveiller. Comme ils ne transpirent pas comme nous, ça se voit moins. Il faudra donc être attentifs. En effet, les chiens régulent leur température en haletant par la bouche et sont très sensibles aux effets de la chaleur, en particulier les très jeunes animaux: les chiots et les chatons, les très vieux et les malades du cœur.

Selon la SPA, parmi les espèces fragiles, on trouve également ceux qui ont le nez écrasé comme les bouledogues ou les chats persans qui ont plus de difficultés pour respirer en temps normal, ainsi que les chiens très poilus, comme le terre-neuve ou le husky qui souffrent davantage de la chaleur. Ouvrez l'œil, donc. 

 

Quels sont les symptômes d'un coup de chaleur ?

Si votre animal est agité, respire très très fort, s'il halète énormément, s'il bave, a de la diarrhée ou régurgite, il est possible qu'il soit victime d'un coup de chaud. Toujours selon la SPA, l'animal peut avoir les gencives très rouges, couleur brique. Dans ce cas, il faut consulter un vétérinaire au plus vite.

Plus on tarde, moins on a de chance de le sauver. La température d'un chien est aux alentours de 38, 39 degrés. Au-dessus, il faut s'inquiéter et l'amener en urgence lorsqu'elle atteint 40 degrés. 

Quels sont les principaux conseils pour les protéger ?

Pour protéger au mieux votre animal, il faut lui permettre de se refroidir en doublant voire triplant leur ration d'eau ni trop froide, et surtout pas glacée. Il faut également les hydrater plusieurs fois par jour. Vous pouvez par exemple mouiller votre chien sur la tête, le cou ou encore le poitrail. Votre chien évitera un coup de chaud, s'il est au frais dans la maison, les volets fermés et avec un ventilateur à proximité de l'endroit où il dort.

Pour les promenades, elles doivent se faire tôt le matin et tard le soir, aux heures les moins chaudes de la journée. "Une petite sortie d'une demi-heure dans une voiture climatisée est une bonne solution pour les vieux chiens !", indique une vétérinaire. Il est important aussi de privilégier de la nourriture contenant de l'eau comme des pâtés, des légumes cuits: courgettes ou haricots verts. 

 

Le chat, lui, étant originaire des pays chauds, supporte bien mieux la chaleur. Il apprécie qu'on le rafraîchisse avec un brumisateur, tout comme le furet. Si vous avez des lapins, surveillez-les également. Ces petits animaux supportent plutôt mal la chaleur. Vous pouvez également mettre des petites coupelles d'eau sur vos rebords de fenêtre, pour les oiseaux. Et comme pour les humains, contre le "coup de chaleur", rien ne vaut le repos. 

Offre numérique MM+

“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.