Rubriques




Se connecter à

"C’est la lumière au bout du tunnel" : une association animale sauvée à Menton

Depuis janvier, l’association Les protégés de Nathalie cherchait désespérément un terrain sur lequel installer ses chats handicapés. La mairie de Menton a répondu à son appel à l’aide.

Fiona Barrile Publié le 17/03/2022 à 11:05, mis à jour le 17/03/2022 à 18:05
L’association a jusqu’à fin avril pour changer de terrain. Cyril Dodergny

Il y a plusieurs semaines, Nathalie Cuvillon est tombée de haut. Pendant deux ans, son association Les protégés de Nathalie - consacrée aux animaux handicapés - a pu profiter du terrain d’une adhérente, fournie gracieusement. Néanmoins, en janvier dernier, la roue a tourné. L’association et ses animaux doivent à présent quitter les lieux, avant le mois de mai. Une nouvelle alarmante pour la présidente de l’association, qui a dû penser à des alternatives, rapidement. "Dès que je l’ai su, j’ai commencé à chercher des solutions, raconte Nathalie. Car je savais que dénicher un terrain avec une soixantaine d’animaux serait impossible. On me fermerait des portes."

Ainsi, l’amoureuse des animaux a dû se séparer de la plupart de ses protégés. "Ces dernières semaines, je me suis démenée pour trouver des accueils de qualité pour tous les animaux." Sauf les chats. Car ces petites boules de poils ont beau être adorables, elles restent lourdement handicapées. Les placer se révèle donc impossible, contrairement à leurs compères. De ce fait, l’association ne possède à présent plus que douze chats.

"Sans terrain, l’association cesserait d’exister"

Sauf que pour ces chats, Nathalie a dû frapper à de nombreuses portes, dans l’espoir de dénicher un terrain sur lequel les installer. "J’ai fait beaucoup de démarches, des appels à l’aide en vidéo… J’ai eu des entrevues avec certaines municipalités, où j’ai expliqué notre sérieux et notre fiabilité financière. Mais tout cela n’a abouti à rien."

 

Désespérée, la présidente de l’association ne savait plus vers qui se tourner. Jusqu’à ce qu’une personne la joigne, après avoir entendu parler de l’affaire : Patrice Novelli, membre du conseil municipal de Menton, attaché à la cause animale. "J’ai été alerté le 28 janvier de la situation et immédiatement, j’ai contacté Nathalie, confie Patrice Novelli. J’en ai ensuite parlé au maire le 29 janvier et il m’a donné le feu vert tout de suite pour que je trouve, avec les services de la ville, une solution."

S’en sont suivis plusieurs échanges entre les deux partis, pour trouver la solution la plus adéquate. Et finalement, la présidente de l’association s’est vue proposer un terrain appartenant à la municipalité, il y a environ trois semaines. Terrain qu’elle n’a pas hésité à valider.

À l’heure actuelle, une signature de convention serait donc prévue le 28 mars prochain, en mairie. "Nous sommes vraiment soulagés. C’est la lumière au bout du tunnel, partage Nathalie. Sans terrain, l’association cesserait d’exister et qui sait ce qu’il adviendrait des chats. La mairie de Menton les a sauvés."

Offre numérique MM+

“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.