“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.

Je veux bien mais j'ai la freebox

Connectez-vous

pour sauvegarder mes filtres et personnaliser mon flux

continuer sa lecture

lire le journal

Soutenez l’info locale et Monaco-Matin > Abonnez-vous

145 félins ce samedi au chapiteau de Fontvieille à Monaco

Mis à jour le 22/09/2020 à 19:39 Publié le 22/09/2020 à 19:36
Rafale, la British shorthair de Sophie Harel fera partie de cette première exposition. Photo L.M.

Rafale, la British shorthair de Sophie Harel fera partie de cette première exposition. Photo L.M. Photo L.M.

Soutenez l'info locale et Monaco-Matin

145 félins ce samedi au chapiteau de Fontvieille à Monaco

Sophie Harel, de la boutique U Can U Gatu, organise sa première exposition féline internationale. Un bon moyen de redonner ses lettres de noblesse féline à la Principauté.

À l’époque, Monaco était connu dans le monde entier pour ses expositions félines », explique Sophie Harel, la présidente de l’association Gati de Munegu.

Alors, avec George et Christiane Castellano, les membres du bureau, elle s’est mis en tête de redonner ses lettres de noblesse féline à la Principauté: "On a travaillé deux ans sur cette aventure."

Entre-temps, la Covid-19 s’est emparée de nos vies, et a bousculé tous les programmes. "Au départ, nous étions partis sur 300, voire 350 chats. Mais il y a eu beaucoup de restrictions sur les humains, en raison de l’épidémie. Il y a une quarantaine de personnes qui n’ont pas pu venir."

Finalement, 145 matous viendront se faire admirer: Siamois, Maine-coons, Bleus russes, British shorthair, Singapura, Sibériens et autres… Il y en aura pour tous les goûts.

Expo et concours

Dernière péripétie en date, le changement de lieu. L’exposition était initialement prévue à l’espace Léo-Ferré, mais le centre de tests Covid a grillé la politesse en y installant son laboratoire ambulant. Les gros minets (et les plus petits) seront finalement installés sous le chapiteau de Fontvieille.

Au programme de ces deux jours: exposition, concours et ronrons à volonté. L’association offre également des stands à une association pour les animaux handicapés, une spécialiste en communication animale, et une personne spécialisée dans les "soins énergétiques" sur les animaux.

Tout pour que les petites bêtes passent une journée aux petits oignons. L’une d’elles, qui aura eu la chance de taper dans l’œil de Stéphane Valeri, aura même la chance de recevoir de ses mains le prix spécial du Conseil national.

Premier pas

On peut être surpris par la pugnacité dont a témoigné Sophie Harel, face aux restrictions, au changement de lieu… Mais pour elle, c’était comme une évidence: "Il faut que la vie continue. On ne peut pas annuler tout ad vitam æternam. Et puis nous avons trop travaillé depuis le départ pour annuler au dernier moment. Ce n’était vraiment pas envisageable. On ne sait pas combien de temps va durer la pandémie."

Les exposants seront essentiellement français, en raison des restrictions de voyage appliquées par les différents pays. Mais là aussi, pas question de se décourager.

"C’est un premier pas", confie-t-elle, rêvant à de prochaines éditions plus grandes, avec des exposants de tous les pays.
Un premier pas vers le retour de Monaco sur le devant de la scène féline. Un objectif cher au cœur de Sophie Harel: "Je suis monégasque, et je le suis jusqu’au bout des ongles. Remettre Monaco sur le devant de la scène, ce serait vraiment formidable."

Savoir +

Exposition féline internationale de Monaco
Chapiteau de Fontvieille - samedi et dimanche, de 10 h à 18 h 30
Adulte : 10 euros - 6 ans/13 ans: 5 euros
Gratuit pour les moins de 6 ans
Port du masque obligatoire


commentaires

Les insultes, les attaques personnelles, les agressions n'ont pas leur place dans notre espace de commentaires.
Tout contenu contraire à la loi (incitation à la haine raciale, diffamation...) peut donner suite à des poursuites pénales.