“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.

Je veux bien mais j'ai la freebox

Connectez-vous

pour sauvegarder mes filtres et personnaliser mon flux

continuer sa lecture

lire le journal

PHOTOS. Le pilote monégasque Charles Leclerc fête son arrivée dans l'écurie Ferr...

VIDÉO. Charles Leclerc débarque à Monaco en Ferrari 488 Pista... C'est le plus p...

Tant que me contentieux n'est pas réglé, tout aménagement immobilier est impossible.

Contentieux avec Isola 2000 : nouvelle charge de Riccobono

Le jardin suscite la curiosité des enfants.

Beaulieu : Hélène et le jardin de curiosités

Le nombre de tomes de la procédure démontre l'activité déployée par les enquêteurs.

Un mélange d'amateurisme et de cupidité

Une plongée en Facebook live, ça vous tente ?

Mis à jour le 18/10/2017 à 05:43 Publié le 18/10/2017 à 05:43

Une plongée en Facebook live, ça vous tente ?

Le Musée océanographique organise, aujourd'hui à 12 h 30, une opération inédite qui permettra aux internautes d'échanger en direct avec un plongeur se trouvant 30 mètres sous le niveau de la mer…

C'est presque une première mondiale. En juin dernier, une opération similaire était organisée à Marseille. La deuxième mondiale sera donc monégasque. Le Musée océanographique propose aujourd'hui un Facebook live… sous l'eau !

Vous rêvez de vivre en vrai une plongée sous-marine à Monaco ? Vous aimeriez poser des questions au plongeur sur les poissons que vous voyez sur l'écran ? Ce sera possible aujourd'hui à 12 h 30, sur Facebook.

Plongée virtuelle

À l'heure dite, vous n'aurez pas besoin d'enfiler une combinaison, de chausser les palmes, de porter un masque sur le visage et une bouteille de plongée dans le dos, et de vous immerger dans une eau qui a perdu sa chaleur estivale. Il suffira de vous connecter sur Facebook pour découvrir, en temps réel, les fonds marins de la Principauté.

Le...

Pour lire ce contenu :

J'accède gratuitement à cet article en regardant une publicité

ou

je suis déjà abonné, me connecter


La suite du direct