“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.

Je veux bien mais j'ai la freebox

Connectez-vous

pour sauvegarder mes filtres et personnaliser mon flux

continuer sa lecture

lire le journal

Ces passionnés ont remis à flot des navires à l'abandon

Zéro déchet en cuisine, opération de police d'envergure, tribune contre les viol...

L'attaquant italien Pellegri a joué 45 minutes face à Hyères.

Monaco II toujours sans succès Cannes : vite fait, bien fait

Trott'N'Roll : une journée orangée contre le cancer

La plupart des participants sont des habitués, mais surtout, des passionnés.

Des clichés dans les profondeurs marines

Une organisation au cordeau

Mis à jour le 22/10/2016 à 05:04 Publié le 22/10/2016 à 05:04
Contrairement à la plupart des compétitions où les bateaux sont stockés sur des plages et tractés à l'eau aisément, le port Hercule nécessite pontons et logistique. La plage du Larvotto n'étant pas idéale du fait des creux qui se forment rapidement par grands vents.

Contrairement à la plupart des compétitions où les bateaux sont stockés sur des plages et tractés à l'eau aisément, le port Hercule nécessite pontons et logistique. La plage du Larvotto n'étant pas idéale du fait des creux qui se forment rapidement par grands vents. Cyril Dodergny

Une organisation au cordeau

Débuté hier, le championnat du monde d'aviron de mer représente un véritable défi logistique et financier pour ses organisateurs qui doivent composer avec un cahier des charges strict

Alors que les premiers coups de rame des championnats du monde d'aviron de mer de Monaco ont été donnés hier sur la Méditerranée, on sait déjà qu'en 2017 l'épreuve se déroulera sur le lac Léman. De l'aviron de mer sur un lac ? Cherchez l'erreur… Derrière cette apparente hérésie, un constat implacable soulevé par Roland Weill, directeur de la communication de la Société nautique de Monaco : « Plus un sport se développe, plus ça coûte cher à ceux qui...

Pour lire ce contenu :

J'accède gratuitement à cet article en regardant une publicité

ou

je suis déjà abonné, me connecter


La suite du direct