“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.

Je veux bien mais j'ai la freebox

Connectez-vous

pour sauvegarder mes filtres et personnaliser mon flux

continuer sa lecture

lire le journal

PHOTOS. Découvrez le nouveau look de l'hôtel Columbus (et c'est chic!)

Des élus de la Côte d'Azur s'inquiètent de la fermeture supposée de certaines ga...

Fermeture d'une classe de CP à Breil-sur-Roya : le combat s'enlise

PHOTOS. L'ultime prise d'armes du colonel Fringant au Palais princier

«Certains n'ont pas intérêt à chercher du travail.  »	(François Vignola)

Côté restaurateurs : Macron a raison

Une Norma hors norme

Mis à jour le 21/02/2016 à 05:02 Publié le 21/02/2016 à 05:02
La mise en scène de cet opéra n'avait rien à envier au cinéma. En haut à droite : Cecilia Bartoli (avec le bébé), en duo avec la soprano aphone.

La mise en scène de cet opéra n'avait rien à envier au cinéma. En haut à droite : Cecilia Bartoli (avec le bébé), en duo avec la soprano aphone. Alain Hanel / Opéra de Monte-Carlo

Une Norma hors norme

Aux côtés de l'extraordinaire Cecilia Bartoli, une soprano, aphone, a dû être doublée en coulisse par une autre chanteuse. Tout cela sous contrôle… de la Gestapo !

Merveilleuse Cecilia Bartoli ! Entendue vendredi à l'opéra dans le rôle inhabituel pour elle de la Norma, elle a été éblouissante. Cecilia Bartoli est la musique même. Son instinct musical est tel qu'elle pourrait apprivoiser n'importe quel répertoire. Et avec cela, une présence scénique digne d'une grande actrice ! Elle a été ovationnée.

La représentation a été marquée par deux surprises : l'aphonie de l'autre chanteuse et l'étrangeté de la mise en scène.

La soprano...

Pour lire ce contenu :

J'accède gratuitement à cet article en regardant une publicité

ou

je suis déjà abonné, me connecter


La suite du direct