“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.

Je veux bien mais j'ai la freebox

Connectez-vous

pour sauvegarder mes filtres et personnaliser mon flux

continuer sa lecture

lire le journal

PHOTOS. Le pilote monégasque Charles Leclerc fête son arrivée dans l'écurie Ferr...

VIDÉO. Charles Leclerc débarque à Monaco en Ferrari 488 Pista... C'est le plus p...

Tant que me contentieux n'est pas réglé, tout aménagement immobilier est impossible.

Contentieux avec Isola 2000 : nouvelle charge de Riccobono

Le jardin suscite la curiosité des enfants.

Beaulieu : Hélène et le jardin de curiosités

Le nombre de tomes de la procédure démontre l'activité déployée par les enquêteurs.

Un mélange d'amateurisme et de cupidité

Un jeune Coréen remporte les Masters de chant

Mis à jour le 16/10/2017 à 05:15 Publié le 16/10/2017 à 05:15
Gil Beyong-Lee, vainqueur, entre (de gauche à droite) Ruggero Raimondi, président du jury, Jacques Boisson, secrétaire d'Etat, Jean-Marie Fournier, directeur fondateur des Masters

Gil Beyong-Lee, vainqueur, entre (de gauche à droite) Ruggero Raimondi, président du jury, Jacques Boisson, secrétaire d'Etat, Jean-Marie Fournier, directeur fondateur des Masters A.P.

Un jeune Coréen remporte les Masters de chant

La finale s'est déroulée samedi devant un jury présidé par le grand baryton Ruggero Raimondi, avec, comme « candide », Alexis Brezet, directeur du Figaro

Et le vainqueur est : Gil Byeong-Min » ! La sentence est tombée samedi soir vers minuit, dans l'Auditorium Rainier III, de la bouche du président du jury, le grand baryton Ruggero Raimondi. Et l'on a vu revenir sur scène, sous les hourras du public, sourire étincelant dans l'éclat des projecteurs, le jeune coréen de 23 ans qui, une heure plus tôt, avait fait trembler les murs avec l'Air de la calomnie du Barbier de Séville ou les stances sombres de la Joconde de Ponchielli. Le chèque de 30 000 euros du « Prix Prince Rainier III » lui fut remis par le secrétaire...

Pour lire ce contenu :

J'accède gratuitement à cet article en regardant une publicité

ou

je suis déjà abonné, me connecter


La suite du direct