“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.

Je veux bien mais j'ai la freebox

Connectez-vous

pour sauvegarder mes filtres et personnaliser mon flux

continuer sa lecture

lire le journal

Ces passionnés ont remis à flot des navires à l'abandon

L'attaquant italien Pellegri a joué 45 minutes face à Hyères.

Monaco II toujours sans succès Cannes : vite fait, bien fait

Trott'N'Roll : une journée orangée contre le cancer

La plupart des participants sont des habitués, mais surtout, des passionnés.

Des clichés dans les profondeurs marines

L'association fait sa rentrée mercredi.	(DR)

De 5 à 105 ans, soyez curieux de nature !

Un exercice attentat grandeur nature pour mieux se prémunir du terrorisme à Monaco

Mis à jour le 05/04/2017 à 14:47 Publié le 05/04/2017 à 14:46
Les procédures d'actions ayant énormément évolué, un vaste exercice a été organisé pour évaluer les points forts et les défaillances éventuelles pour mieux intervenir en cas d'acte terroriste.

Les procédures d'actions ayant énormément évolué, un vaste exercice a été organisé pour évaluer les points forts et les défaillances éventuelles pour mieux intervenir en cas d'acte terroriste. Photo DR

Un exercice attentat grandeur nature pour mieux se prémunir du terrorisme à Monaco

Entre 19 heures et 2 heures du matin, dans la nuit de lundi à mardi, l'auditorium Rainier-III a été le théâtre d'un extraordinaire déploiement de forces pour simuler les actions en cas d'attentat

"Il n'y a pas de menace sur la Principauté ; en tout cas rien ne nous permet de le penser. Mais, dans le contexte actuel, il serait absurde de ne pas prendre en compte le risque terroriste."

Hier, le conseiller de gouvernement-ministre de l'Intérieur, Patrice Cellario, a expliqué l'extraordinaire déploiement de forces qui a mobilisé un total de 440 personnes, dans et autour de l'Auditorium Rainier-III, dans la soirée et la nuit de lundi à mardi.

Non, ce n'était pas un poisson d'avril. Il n'eût pas été de très bon goût. Mais plutôt un exercice pour mesurer la capacité de réaction et...

Pour lire ce contenu :

J'accède gratuitement à cet article en regardant une publicité

ou

je suis déjà abonné, me connecter


La suite du direct