“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.

Je veux bien mais j'ai la freebox

Connectez-vous

pour sauvegarder mes filtres et personnaliser mon flux

continuer sa lecture

lire le journal

L'homme aux 28 millions de livres vendus

La plus célèbre des «Mamies» mentonnaises, Eliane Vassalo.	(DR)

Élection de Super Mamie : appel à candidatures

Yvette Ferrier, indissociable du refuge de Fontanalbe et impatiente de retrouver ses équipiers et les randonneurs.

Vers la voie sacrée, le refuge de Fontanalbe inauguré

Les éditions de la Sarriette lancent les journaux-mémoires

Les tout-petits profitent de la crèche à Cap-d'Ail. Ici avec le maire et Pascale Spagli, élue déléguée à la petite enfance et une partie du personnel.

Cap-d'Ail : douce reprise de la crèche

Thierry, chef d'entreprise l'année, simple commissaire de course bénévole le temps du Grand Prix de Monaco

Mis à jour le 26/05/2017 à 12:32 Publié le 26/05/2017 à 12:10
Thierry Leray

Thierry Leray Photo LM

Thierry, chef d'entreprise l'année, simple commissaire de course bénévole le temps du Grand Prix de Monaco

Les 650 commissaires de course du Grand Prix sont tous des bénévoles, passionnés de sport automobile, qui donnent de leur temps bien volontiers. Dans cette catégorie, on trouve toutes sortes de personnes, y compris des grands patrons... qui redeviennent exécutants.

Thierry Leray dirige l'entreprise monégasque de télécommunications Telis. On lui doit notamment le tout premier data center de la Principauté, entièrement éco-responsable, climatisé à l'eau de mer et alimenté à l'énergie solaire.

Pendant le Grand Prix, il tombe le costume de patron pour la combinaison jaune des commissaire de course au stand, où il ne dirige plus personne: "Je fais ça depuis 25 ans, toujours aux stands parce qu'on a une bonne équipe. Et je ne suis chef de rien ici. C'est quatre jours de bonheur, de zen attitude. On se contente d'exécuter, et c'est vachement bien !"


La suite du direct