“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.

Je veux bien mais j'ai la freebox

Connectez-vous

pour sauvegarder mes filtres et personnaliser mon flux

continuer sa lecture

lire le journal

Le chef sushi du Buddha-Bar Monte Carlo sacré vice-champion du monde de la disci...

Le plus grand voilier de croisière au monde aperçu au large de la Côte d'Azur

Le nouveau commandant de gendarmerie Nicolas Tasset a pris ses fonctions à Mento...

Procès Pastor, canicule, L'Or des Pharaons: voici votre brief info de ce vendred...

Comment Monaco entend se positionner sur le marché des séniors

Tensions extrêmes autour d'un câble électrique

Mis à jour le 13/01/2018 à 05:11 Publié le 13/01/2018 à 05:11
« Devant ces panneaux "danger de mort" et les coupures à répétition, je comprends l'exaspération des riverains », confie le maire Jean-Jacques Raffaele qui était rue Philippe-Casimir.

« Devant ces panneaux "danger de mort" et les coupures à répétition, je comprends l'exaspération des riverains », confie le maire Jean-Jacques Raffaele qui était rue Philippe-Casimir. M.-E.C.

Tensions extrêmes autour d'un câble électrique

Monsieur le maire, à la suite des deux derniers incidents des 14 et 16 décembre où des coupures de courant ont plongé tous les appartements de la rue Philippe-Casimir dans l'obscurité de 17 heures à 22 heures, nous tenions à vous faire part de notre mécontentement.

Monsieur le maire, à la suite des deux derniers incidents des 14 et 16 décembre où des coupures de courant ont plongé tous les appartements de la rue Philippe-Casimir dans l'obscurité de 17 heures à 22 heures, nous tenions à vous faire part de notre mécontentement. Car ce genre de panne devient récurent depuis plusieurs mois. »

Le courrier est daté du 20 décembre 2015 et comporte une dizaine de signatures. Cette semaine, soit deux ans après, sur les réseaux sociaux, l'un des...

Pour lire ce contenu :

J'accède gratuitement à cet article en regardant une publicité

ou

je suis déjà abonné, me connecter


La suite du direct