“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.

Je veux bien mais j'ai la freebox

Connectez-vous

pour sauvegarder mes filtres et personnaliser mon flux

continuer sa lecture

lire le journal

Studios de la Victorine, budget de la Sécu, arrivée de l'automne: voici votre br...

Ces passionnés ont remis à flot des navires à l'abandon

Zéro déchet en cuisine, opération de police d'envergure, tribune contre les viol...

L'attaquant italien Pellegri a joué 45 minutes face à Hyères.

Monaco II toujours sans succès Cannes : vite fait, bien fait

Trott'N'Roll : une journée orangée contre le cancer

Tatouages : la fin des

Mis à jour le 27/03/2016 à 05:06 Publié le 27/03/2016 à 05:06
Une jambe de cyborg réalisée par Loïc Malnati.

Tatouages : la fin des

A l'heure où cette pratique fait sans cesse de nouveaux adeptes, comme en témoigne l'énorme succès du « Tattoo Festival » ce week-end à Nice, piqûre de rappel sur le phénomène et les risques

Motifs floraux, animaliers, d'inspiration tribale, mandalas, créatures tout droit sorties de la mythologie ou des mangas : les tatouages ont de plus en plus la cote (cette pratique concerne désormais un Français sur dix) et en particulier sur la Côte, climat et mode obligent. L'idée semble désormais bien ancrée (ou encrée, c'est selon...), dans les mentalités : ces images indélébiles formées à l'aide de pigments colorés ne sont plus l'apanage des marins, bikers, beautés sulfureuses et autres « rouleurs de mécaniques » ! Même les représentants de la police nationale, longtemps interdits de barbe et de tatouage, se sont vu accorder le 17 juin dernier l'autorisation légale d'arborer ces signes distinctifs. Et ils seraient déjà nombreux, apparemment, à recourir au pistolet… des tatoueurs.

Sur...

Pour lire ce contenu :

J'accède gratuitement à cet article en regardant une publicité

ou

je suis déjà abonné, me connecter


La suite du direct