“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.

Je veux bien mais j'ai la freebox

Connectez-vous

pour sauvegarder mes filtres et personnaliser mon flux

continuer sa lecture

lire le journal

PHOTOS. Les Grands Appartements du Palais princier ont attiré les foules aux Jou...

Les gagnants du concours de la photographie sous-marine sont...

"Il y a encore plein de mystères": Gildo Pastor, le fils d'Hélène, raconte avoir...

Le tram arrive à l'aéroport, pour une phase de tests

Le lancer de haches, ça vous tente ?

Stéphane Valeri : Nous ne manquons pas de peps

Mis à jour le 14/10/2017 à 05:13 Publié le 14/10/2017 à 05:13
Stéphane Valeri prend la pose avec treize de ses référents, dont certains seront sans doute candidats... ou pas. Réponse fin novembre.

Stéphane Valeri prend la pose avec treize de ses référents, dont certains seront sans doute candidats... ou pas. Réponse fin novembre. Cyril Dodergny

Stéphane Valeri : Nous ne manquons pas de peps

Lors d'une conférence de presse hier, le candidat à la présidence du Conseil national a présenté quelques-uns de ses soutiens, ainsi que les thèmes de ses pôles d'écoute et de proposition

Il annonce un grand succès : près de 600 adhérents et 35 000 vues sur le site en trois semaines. Stéphane Valeri est enthousiaste : « C'est la marque d'un grand intérêt. »

L'ancien président du Conseil national, qui brigue de nouveau le poste, redit qu'il a « une cinquantaine de référents représentatifs de la population », de tous âges, hommes et femmes. Ils sont treize présents autour de lui. Chacun se présente, et annonce les raisons de son soutien. Qui pour « l'homme fort », qui pour « le vrai leader ». Il est question de « dépasser les clivages », de « soutien de personnalités politiques de tous horizons », de personnes « engagées pour leur pays ». Pour un peu, on croirait entendre parler de nouveau monde et de nouvelle politique.

Des idées d'abord, un programme après

Stéphane Valeri se veut clair : « Les référents ne seront pas forcément candidats. Mais certains candidats feront...

Pour lire ce contenu :

J'accède gratuitement à cet article en regardant une publicité

ou

je suis déjà abonné, me connecter


La suite du direct