“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.

Je veux bien mais j'ai la freebox

Connectez-vous

pour sauvegarder mes filtres et personnaliser mon flux

continuer sa lecture

lire le journal

Studios de la Victorine, budget de la Sécu, arrivée de l'automne: voici votre br...

Ces passionnés ont remis à flot des navires à l'abandon

Zéro déchet en cuisine, opération de police d'envergure, tribune contre les viol...

L'attaquant italien Pellegri a joué 45 minutes face à Hyères.

Monaco II toujours sans succès Cannes : vite fait, bien fait

Trott'N'Roll : une journée orangée contre le cancer

Stefano Pastrovich : Développer l'aviation ici

Mis à jour le 06/08/2017 à 05:02 Publié le 06/08/2017 à 05:01
Quand il ne dessine pas des bateaux de luxe, l'Italien de 44 ans enfile sa combinaison et vole.

Quand il ne dessine pas des bateaux de luxe, l'Italien de 44 ans enfile sa combinaison et vole. Malgarini

Stefano Pastrovich : Développer l'aviation ici

Entrepreneur naval accompli, pilote de planeur puis voltigeur aguerri sous licence monégasque... Enfant, Stefano Pastrovich savait déjà ce qu'il voulait faire dans la vie

Au milieu des plans et des photos de bateaux, deux modèles réduits d'avions trônent sur le bureau de Stefano Pastrovich, situé à Fontvieille. Une passion débutée à ses dix ans, lorsqu'il s'amusait à construire et à faire voler des planeurs télécommandés dans sa montagne natale, près de Gênes. Mais lorsque sa mère l'emmène chez l'ophtalmo à 14 ans, c'est la douche froide : il est myope. Son rêve de devenir pilote de chasse s'envole. « Une déception », concède l'Italien de 44 ans, mais qui n'entame pas sa volonté. Il pilotera, quoiqu'il arrive : « On naît pilote, on ne le devient pas. »

À la sueur du front

Envoyé en école de pilotage à San Francisco par ses...

Pour lire ce contenu :

J'accède gratuitement à cet article en regardant une publicité

ou

je suis déjà abonné, me connecter


La suite du direct