“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.

Je veux bien mais j'ai la freebox

Connectez-vous

pour sauvegarder mes filtres et personnaliser mon flux

continuer sa lecture

lire le journal

Studios de la Victorine, budget de la Sécu, arrivée de l'automne: voici votre br...

Ces passionnés ont remis à flot des navires à l'abandon

Zéro déchet en cuisine, opération de police d'envergure, tribune contre les viol...

L'attaquant italien Pellegri a joué 45 minutes face à Hyères.

Monaco II toujours sans succès Cannes : vite fait, bien fait

Trott'N'Roll : une journée orangée contre le cancer

Solar Impulse: larmes de joie à Monaco

Mis à jour le 25/04/2016 à 05:13 Publié le 25/04/2016 à 05:13
Hier vers 3 heures du matin, heure française, l'avion solaire a survolé le Golden Gate de San Francisco. Une image à couper le souffle !

Hier vers 3 heures du matin, heure française, l'avion solaire a survolé le Golden Gate de San Francisco. Une image à couper le souffle ! Solar Impulse

Solar Impulse: larmes de joie à Monaco

L'avion solaire a atterri en Californie, hier à 8 h 45, heure française. Explosion de joie et d'émotions au centre de contrôle de Monaco où l'on se prépare déjà à un redécollage demain

Tout le monde retient son souffle dans la salle de contrôle. Il est 8 h 40, hier matin, au troisième étage de l'Auditorium Rainier-III à Monaco.

Dans un grand aquarium rempli d'ordinateurs, d'écrans de télévision, d'ingénieurs et de techniciens, tous les yeux sont rivés vers des points lumineux surgissant de la nuit californienne. Il est 23 h 40 en heure locale.

C'est l'image de Solar Impulse, cet avion de 22 mètres de long et d'une gigantesque envergure de 63 mètres. Quatre minutes plus tard, l'avion solaire pose ses roues sur le tarmac de l'aéroport de Moffett, tout près de Mountain View, dans la Silicon Valley.

8 h 45. Bertrand Piccard, le pilote de l'avion, lève le suspense en annonçant que tout va bien. L'atterrissage de Solar Impulse est réussi, après très exactement 62 heures et 30 minutes de vol.

Explosion de joie au centre de contrôle de Monaco, où sont mobilisées en permanence une quarantaine de personnes. On applaudit, on se congratule, on s'embrasse, on se prend dans les bras.

«Une grande réussite»

« J'en ai les larmes aux yeux, confie Raymond Clerc, le directeur de mission Solar Impulse, quelques minutes après l'atterrissage. Nous avons réussi à traverser le Pacifique en deux étapes. C'est fantastique de prouver que l'on peut réaliser ce genre d'exploit avec la seule énergie solaire. »

L'avion a décollé d'Hawaï jeudi dernier, à 18 h 16, heure française. De cette île où le projet fou de Bertrand Piccard de...

Pour lire ce contenu :

J'accède gratuitement à cet article en regardant une publicité

ou

je suis déjà abonné, me connecter


La suite du direct