“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.

Je veux bien mais j'ai la freebox

Connectez-vous

pour sauvegarder mes filtres et personnaliser mon flux

continuer sa lecture

lire le journal

Studios de la Victorine, budget de la Sécu, arrivée de l'automne: voici votre br...

Ces passionnés ont remis à flot des navires à l'abandon

Zéro déchet en cuisine, opération de police d'envergure, tribune contre les viol...

L'attaquant italien Pellegri a joué 45 minutes face à Hyères.

Monaco II toujours sans succès Cannes : vite fait, bien fait

Trott'N'Roll : une journée orangée contre le cancer

Retour, trois ans après, de l'Orchestre du Congo

Mis à jour le 01/04/2017 à 05:19 Publié le 01/04/2017 à 05:19
Les orchestres de Monaco et du Congo ont répété ensemble, hier à l'auditorium.

Les orchestres de Monaco et du Congo ont répété ensemble, hier à l'auditorium. Cyril Dodergny et A.P.

Retour, trois ans après, de l'Orchestre du Congo

Ces émouvants héros de la musique ont continué à apprendre la musique dans des conditions précaires, répétant en plein air. L'enthousiasme et les résultats sont toujours là

À leur manière, ce sont des héros de la musique. À Kinshasa, au Congo, lorsqu'ils ont décidé de créer le premier orchestre symphonique d'Afrique noire, ils l'ont fait avec des instruments de fortune. Ils ont fabriqué des contrebasses avec des bidons de récupération, des cordes de violoncelle avec des câbles de frein ou de téléphone, des archets de violon avec des fils de canne à pêche.

Un ancien pilote de ligne ayant appris la musique en autodidacte, Armand Diangienda Wabasolele, devint leur chef. En 2009, ils...

Pour lire ce contenu :

J'accède gratuitement à cet article en regardant une publicité

ou

je suis déjà abonné, me connecter


La suite du direct