“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.

Je veux bien mais j'ai la freebox

Connectez-vous

pour sauvegarder mes filtres et personnaliser mon flux

continuer sa lecture

lire le journal

PHOTOS. Découvrez le nouveau look de l'hôtel Columbus (et c'est chic!)

Des élus de la Côte d'Azur s'inquiètent de la fermeture supposée de certaines ga...

Fermeture d'une classe de CP à Breil-sur-Roya : le combat s'enlise

PHOTOS. L'ultime prise d'armes du colonel Fringant au Palais princier

«Certains n'ont pas intérêt à chercher du travail.  »	(François Vignola)

Côté restaurateurs : Macron a raison

Quand la Côte se laisse prendre au jeu... vidéo

Mis à jour le 27/02/2016 à 05:14 Publié le 27/02/2016 à 05:14
Même s'il n'y est pas roi, le jeu vidéo fait des émules au Festival des jeux de Cannes.

Quand la Côte se laisse prendre au jeu... vidéo

Alors que de grosses exclusivités sont présentées, ce week-end, au Festival des jeux de Cannes et au salon Magic de Monaco, un élu azuréen mène une mission parlementaire sur les joueurs « pro »

L'image du jeu vidéo a changé. Celui du gamer (1) aussi. Exit les ados boutonneux et les parties acharnées, planqués dans un grenier. Exit aussi la rengaine du jeu qui abrutit les esprits - ou, pire, alimente idées noires, voire meurtrières. Non, le joueur de jeu vidéo n'est pas un assassin en puissance, façon massacre de Columbine aux États-Unis.

Depuis plusieurs années, les compétitions de jeu vidéo, qu'on appelle aussi l'« e-sport », pour « sport électronique », connaissent un succès croissant. Cette nouvelle pratique attire des sponsors, des diffuseurs et...

Pour lire ce contenu :

J'accède gratuitement à cet article en regardant une publicité

ou

je suis déjà abonné, me connecter


La suite du direct