“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.

Je veux bien mais j'ai la freebox

Connectez-vous

pour sauvegarder mes filtres et personnaliser mon flux

continuer sa lecture

lire le journal

PHOTOS. Découvrez le nouveau look de l'hôtel Columbus (et c'est chic!)

Des élus de la Côte d'Azur s'inquiètent de la fermeture supposée de certaines ga...

Fermeture d'une classe de CP à Breil-sur-Roya : le combat s'enlise

PHOTOS. L'ultime prise d'armes du colonel Fringant au Palais princier

«Certains n'ont pas intérêt à chercher du travail.  »	(François Vignola)

Côté restaurateurs : Macron a raison

On vous explique pourquoi l'association des Pontons de Monaco lance une enquête

Mis à jour le 15/02/2018 à 15:34 Publié le 15/02/2018 à 15:31
Franck Lobono, président de l’association des Pontons de Monaco, avec en main, le questionnaire distribué aux plaisanciers.

Franck Lobono, président de l’association des Pontons de Monaco, avec en main, le questionnaire distribué aux plaisanciers. Photo : Michael Alesi

On vous explique pourquoi l'association des Pontons de Monaco lance une enquête

L'association des Pontons de Monaco lance un questionnaire en ligne destiné à tous les usagers de petite plaisance. Ils ont jusqu'au 15 avril pour se prononcer.

Pensez-vous que les pontons sont assez surveillés? Êtes-vous satisfaits des taquets d’amarrage à quai? Disposez-vous d’une pression d’eau suffisante? Les usagers de la petite plaisance sont invités depuis quelques jours, à répondre à une série de questions sur leurs usages des ports Hercule et Fontvieille où ils stationnent leur bateau.

L’initiative est celle de l’association Les Pontons de Monaco. Créée en 2012, elle compte 130 adhérents. Soit un petit quart de propriétaires d’unités qui forment la petite plaisance en Principauté.

Adhérents ou pas, le questionnaire distribué et mis en ligne (enquete.pontonsdemonaco.com) tout récemment est proposé à tous pour "défendre la petite plaisance" confie le président de l’association, Franck Lobono.

"Faire un état des lieux"

"Notre idée est de faire un état des lieux de ce que pensent les plaisanciers des équipements, des services, et faire remonter des besoins" appuie Franck Lobono. Qui entend, avec les réponses qui seront récoltées jusqu’à la mi-avril, remonter les doléances jusqu’aux autorités de gestion du port

Que faut-il améliorer justement selon lui? À la lecture du questionnaire: la qualité des amarrages, la modalité d’attribution des places, la propreté ou l’utilisation du wifi semblent faire partie des pierres d’achoppement. Tout y passe ou presque dans la vingtaine d’interrogations auquel les usagers sont invités à répondre anonymement. Jusqu’à poser la question: "seriez-vous éventuellement favorable à transférer votre bateau dans le futur port de Vintimille?"

"assurer la Sécurité" 

En octobre dernier, l’association a été reçue par le prince qui a suggéré de réactiver la commission des ports avec une nouvelle feuille de route.
"Un point important pour nous, est la sécurité qu’il faut assurer. Plusieurs bateaux ont été visités" continue le président des Pontons, qui formule la question "seriez-vous favorable à l’installation de portail à code à chaque ponton ou la mise en place de rondes nocturnes par la Sûreté publique".

Les usagers qui le souhaitent, ont jusqu’au 15 avril pour se prononcer.


La suite du direct