“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.

Je veux bien mais j'ai la freebox

Connectez-vous

pour sauvegarder mes filtres et personnaliser mon flux

continuer sa lecture

lire le journal

PHOTOS. Les Grands Appartements du Palais princier ont attiré les foules aux Jou...

Les gagnants du concours de la photographie sous-marine sont...

"Il y a encore plein de mystères": Gildo Pastor, le fils d'Hélène, raconte avoir...

Le tram arrive à l'aéroport, pour une phase de tests

Le lancer de haches, ça vous tente ?

On vous dévoile la nouvelle salle de sport de Monaco !

Mis à jour le 17/04/2018 à 08:39 Publié le 17/04/2018 à 08:35
Le Hercule Fitness Club, à coté de la piscine Rainier III, est la nouvelle salle de fitness à Monaco.

Le Hercule Fitness Club, à coté de la piscine Rainier III, est la nouvelle salle de fitness à Monaco. Photo Michael Alési

On vous dévoile la nouvelle salle de sport de Monaco !

Après 700.000€ et plusieurs mois de travaux, les lieux ont été inaugurés ce lundi et ouvrent dès ce mardi. Gérée par la mairie, la salle de sport permet la pratique d’une kyrielle d’activités

Dans la nouvelle salle de sport municipale, tout pousse à éliminer les kilos superflus. Ou simplement à affiner sa silhouette avant la saison estivale. En sommeil depuis le décès de Guy Mierczuk (le précédent occupant), les lieux jouxtant le stade nautique Rainier-III avaient été repris par la mairie pour y créer une salle de sport qu’elle gérerait.

Après 700.000€ injectés et plusieurs mois de travaux, la salle de sport a été inaugurée hier matin par le maire Georges Marsan. Pour une ouverture aujourd’hui, sous la houlette de quatre coaches sportifs et d’une coordinatrice. "Soit on la confiait à un privé, mais on n’était pas certain du résultat, soit on reprenait et on mutualisait avec le complexe nautique", confie Jacques Pastor, adjoint au maire.

Accès à la piscine inclus

Ce qui permet, par exemple, aux abonnés annuels d’accéder au stade nautique Rainier-III, le tout pour la somme de 990 euros, tout de même. Un prix médian au regard de l’offre sur la Principauté. "Par rapport au produit, je pense qu’on n’est pas cher. On n’a pas voulu tuer les autres salles et on ne pouvait pas faire gratuit, non plus. On ne gaspille pas l’argent public", poursuit-il.

250 m² d’équipements


Le produit, justement, quel est-il? Dans son discours, le maire a développé la litanie d’activités sur les 250 m² d’équipements. D’un côté, une zone fitness pour les cours collectifs (zumba, pilates, stretching, oxygène, step…). De l’autre, une salle de musculation et de cardio-training où flirtent vélos elliptiques, tapis de course et cages à squat. Dans une salle à part, des vélos font face à un écran géant. "C’est le spinning", nous apprend-on.

Du vélo comme si vous y étiez

Le spinning, un anglicisme pour une activité où il fait bon transpirer. Au Hercule Fitness Club, c’est une petite salle, aux allures de boîte noire, où dix vélos d’intérieur dernier cri trônent fièrement face à celui du coach.
Le principe: un entraînement cardio-vasculaire de 45 minutes en musique.

Petit plus de la salle de sport municipale : un écran géant qui donne l’impression d’avaler des kilomètres d’asphalte "pour de vrai". De faire partie intégrante d’un peloton, d’être dans la roue de ses coéquipiers. "Les gens s’évadent et imaginent être sur une vraie course, sourit l’un des coaches sportifs. Chaque coach construit son propre parcours avec des intensités hautes et basses. On travaille l’endurance musculaire et cardiovasculaire en paramétrant la résistance dans les jambes et la vitesse. Mais aussi la position de relance et d’accélération."


Autre détail matériel qui fait la différence : la possibilité de rouler avec ses propres chaussures de vélo de route en les clipsant aux pédales.

Dans cette salle, les sportifs peuvent transpirer en se donnant l'impression de dévorer l'asphalte. Plus distrayant que le traditionnel miroir !
Dans cette salle, les sportifs peuvent transpirer en se donnant l'impression de dévorer l'asphalte. Plus distrayant que le traditionnel miroir ! Photo Michael Alesi

La suite du direct