“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.

Je veux bien mais j'ai la freebox

Connectez-vous

pour sauvegarder mes filtres et personnaliser mon flux

continuer sa lecture

lire le journal

L'homme aux 28 millions de livres vendus

La plus célèbre des «Mamies» mentonnaises, Eliane Vassalo.	(DR)

Élection de Super Mamie : appel à candidatures

Yvette Ferrier, indissociable du refuge de Fontanalbe et impatiente de retrouver ses équipiers et les randonneurs.

Vers la voie sacrée, le refuge de Fontanalbe inauguré

Les éditions de la Sarriette lancent les journaux-mémoires

Les tout-petits profitent de la crèche à Cap-d'Ail. Ici avec le maire et Pascale Spagli, élue déléguée à la petite enfance et une partie du personnel.

Cap-d'Ail : douce reprise de la crèche

On a visité pour vous les coulisses du Stade nautique Rainier-III

Mis à jour le 17/08/2018 à 08:24 Publié le 17/08/2018 à 10:03
Le système fonctionne toute l’année sans interruption, même lorsque le Stade nautique se transforme en patinoire.

Le système fonctionne toute l’année sans interruption, même lorsque le Stade nautique se transforme en patinoire. Photo E.A.

On a visité pour vous les coulisses du Stade nautique Rainier-III

Implantée sur le quai Albert-Ier, la piscine utilise l’eau de mer qui est filtrée, traitée et chauffée, grâce à tout un système dissimulé sous les gradins. On vous explique comment ça fonctionne.

Denis Dzuilka a intégré le Stade nautique Rainier-III en mai 1981. Multicasquettes, il a débuté comme veilleur de nuit, puis il est passé maître-nageur avant de devenir mécanicien-filtreur, son poste actuel. Et sûrement le dernier, puisqu’il prendra sa retraite en août 2019, après avoir passé trente-huit ans à bichonner ce lieu incontournable de la Principauté. "Sa deuxième maison", comme dirait son épouse.

À deux mètres sous la mer

Le bassin du quai Albert-Ier et son fonctionnement n’ont donc plus aucun secret pour lui. Nous descendons quelques escaliers et pénétrons dans un long couloir. "Ici, vous êtes à deux mètres sous le niveau de la mer. Et derrière ce mur, vous avez le bassin."

Nous sommes dans les entrailles du Stade nautique. L’air y est chaud et humide. Au-dessus...

Pour lire ce contenu :

J'accède gratuitement à cet article en regardant une publicité

ou

je suis déjà abonné, me connecter


La suite du direct