“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.

Je veux bien mais j'ai la freebox

Connectez-vous

pour sauvegarder mes filtres et personnaliser mon flux

continuer sa lecture

lire le journal

Dès le mois de décembre, seuls les guichets de ces gares de la Côte d'Azur reste...

Contrôles, filtrage maritime, restrictions de circulation : tout ce qu'il faut s...

Pour le Monaco Yacht Show, les plus somptueux navires mouilleront sur le port He...

Un 5e Airbus et 8 lignes de plus pour EasyJet

PHOTOS. La Mairie de Cannes lance une opération insolite (et elle va vous faire ...

Olivier Beretta, 24 ans avant Charles Leclerc

Mis à jour le 26/05/2018 à 05:12 Publié le 26/05/2018 à 05:12
Olivier Beretta prend la pose sur un yacht amarré au port Hercule.

Olivier Beretta prend la pose sur un yacht amarré au port Hercule. Jean-François Ottonello

Olivier Beretta, 24 ans avant Charles Leclerc

En 1994, le Monégasque de 48 ans était sur la ligne de départ du Grand Prix. Il raconte ce souvenir et souligne son affection pour le jeune pilote local

Il y a eu Louis Chiron, le pionnier. Charles Leclerc, le prometteur. Entre ces deux pilotes du pays, Olivier Beretta a porté les couleurs monégasques au sommet du sport automobile.

C'était en 1994, sous la bannière de la modeste écurie Larrousse. À 24 ans, après une expérience en F3, F300 et des essais pour Lotus avec la 107B. « Avec un père et un oncle, pilotes de karting et de rallye, j'ai toujours été dans l'essence et les pneus. Alors courir à la maison en F1, c'était forcément un souvenir magnifique », se rappelle-t-il. D'autant que minot, l'homme de 48 ans zieutait la course de l'appartement de sa grand-mère à Sainte-Dévote.

Ces rues, ces courbes, il...

Pour lire ce contenu :

J'accède gratuitement à cet article en regardant une publicité

ou

je suis déjà abonné, me connecter


La suite du direct