“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.

Je veux bien mais j'ai la freebox

Connectez-vous

pour sauvegarder mes filtres et personnaliser mon flux

continuer sa lecture

lire le journal

Studios de la Victorine, budget de la Sécu, arrivée de l'automne: voici votre br...

Ces passionnés ont remis à flot des navires à l'abandon

Zéro déchet en cuisine, opération de police d'envergure, tribune contre les viol...

L'attaquant italien Pellegri a joué 45 minutes face à Hyères.

Monaco II toujours sans succès Cannes : vite fait, bien fait

Trott'N'Roll : une journée orangée contre le cancer

Nous jugeons l'action des maires disproportionnée

Mis à jour le 20/10/2017 à 05:32 Publié le 20/10/2017 à 05:31
La sous-préfète Nice-Montagne, Gwenaëlle Chapuis, reproche aux maires signataires de l'arrêté anti-poids lourds d'avoir mené des contrôles de police en dehors de leurs agglomérations respectives.

La sous-préfète Nice-Montagne, Gwenaëlle Chapuis, reproche aux maires signataires de l'arrêté anti-poids lourds d'avoir mené des contrôles de police en dehors de leurs agglomérations respectives. archive Nice-Matin

Nous jugeons l'action des maires disproportionnée

À la suite des premiers contrôles de police menés à l'encontre des poids lourds de plus de 19 tonnes traversant la vallée de la Roya, la sous-préfète Nice-Montagne a tenu à apporter ses précisions

C'était le grand jour, mercredi, pour les cinq maires de la vallée de la Roya, signataires d'un arrêté municipal interdisant la traversée de leur commune par les poids lourds de plus de 19 tonnes. Avec la farouche volonté d'obliger les transporteurs à prendre le chemin de l'autoroute plutôt que les routes sinueuses de la vallée, ils ont procédé aux premiers contrôles de police, débouchant sur une dizaine de verbalisations.

« Nous considérons toujours l'arrêté comme illégal ; c'est pourquoi, nous l'avons déféré devant le tribunal administratif. Concernant les actions sporadiques des maires, elles nous semblent disproportionnées et non-recevables », a fustigé, hier, la sous-préfète Nice-Montagne, Gwenaëlle...

Pour lire ce contenu :

J'accède gratuitement à cet article en regardant une publicité

ou

je suis déjà abonné, me connecter


La suite du direct