“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.

Je veux bien mais j'ai la freebox

Connectez-vous

pour sauvegarder mes filtres et personnaliser mon flux

continuer sa lecture

lire le journal

Contrôles, filtrage maritime, restrictions de circulation : tout ce qu'il faut s...

Pour le Monaco Yacht Show, les plus somptueux navires mouilleront sur le port He...

Un 5e Airbus et 8 lignes de plus pour EasyJet

Sacrée bande de chanteurs à pétrolettes : la compagnie ON/OFF a fait le show hier dans les services.

Il y a les livreurs de fleurs. Eux, ce sont... les chansons

Jérôme Michon et Antoine Herboux ont conçu une programmation qui commence dès demain au casino.	(DR)

Beaulieu : la Quinte artistique et ses petits

Nice II corrige Monaco II Le VSJB s'offre Le Cannet

Mis à jour le 09/09/2018 à 05:10 Publié le 09/09/2018 à 05:10
L'attaquant niçois Maxime Pélican (ballon au pied devant le Monégasque Julien Serrano) a trompé deux fois Henin, le portier de l'ASM.

L'attaquant niçois Maxime Pélican (ballon au pied devant le Monégasque Julien Serrano) a trompé deux fois Henin, le portier de l'ASM. Gilles Traverso

Nice II corrige Monaco II Le VSJB s'offre Le Cannet

Dans un derby de la Côte d'Azur entre deux mal classés au coup d'envoi, la réserve du Gym n'a fait qu'une bouchée du voisin monégasque : 4-0Dans ce derby, chaque équipe a eu sa période. Mais les hommes de Stéphane Martino ont su être les plus réalistes en marquant ce petit but qui a fait toute la différence

Sur le papier, le match semblait déséquilibré entre les centres de formation de l'AS Monaco et de l'OGC Nice. Les joueurs de la Principauté alignaient un international A (le Malien Adama Traoré), de nombreux contrats professionnels (9 sur les 11 titulaires) dont certains avaient déjà débuté des matches de Ligue 1 ou de Ligue des champions (Serrano, N'Doram) quand ceux de l'OGC Nice ne comptaient aucune apparition au plus haut niveau.

Pourtant, sous l'œil curieux de Patrick Vieira, venu en voisin observer la jeunesse niçoise, la réserve du Gym a éparpillé façon puzzle celle de l'ASM au cœur d'une deuxième période à sens unique : 4-0. Plus mobile, plus agressive à la perte du ballon, l'escouade de Laurent Bonadei a planté quatre buts en moins d'une demi-heure après un premier acte plutôt équilibré. Mais voilà, après la pause, l'ASM s'est fissurée de partout et la Bérézina a débuté à la suite d'un déboulé de Gameiro côté gauche que Popovic, repositionné...

Pour lire ce contenu :

J'accède gratuitement à cet article en regardant une publicité

ou

je suis déjà abonné, me connecter


La suite du direct