“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.

Je veux bien mais j'ai la freebox

Connectez-vous

pour sauvegarder mes filtres et personnaliser mon flux

continuer sa lecture

lire le journal

La Société monégasque d’assainissement fête ses 80 ans d'existence avec le princ...

Cette association lance un appel à souscription pour financer un livre sur les p...

PHOTOS. Voici les plus beaux palaces flottants récompensés au gala inaugural du ...

La 14e édition de La Nuit du pays mentonnais aura lieu samedi 29 septembre.	(Archives L. B.)

Des anciennes voitures sportives réunies pour une balade touristique

La classe de CP de Fanny Gorgol a reçu la visite du maire, Patrick Césari.

235 dictionnaires offerts aux élèves de CP et CM2

"Naviguer sur un bateau volant était un rêve" pour Pierre Casiraghi

Mis à jour le 25/05/2016 à 05:12 Publié le 25/05/2016 à 05:12
Pierre Casiraghi, fils de la princesse Caroline et vice-président du Yacht-Club de Monaco, veut relever un nouveau défi.

Pierre Casiraghi, fils de la princesse Caroline et vice-président du Yacht-Club de Monaco, veut relever un nouveau défi. Photo Mariane CHYTKA

"Naviguer sur un bateau volant était un rêve" pour Pierre Casiraghi

Pierre Casiraghi sera demain à la barre du Malizia, un GC32 avec lequel il s'apprête à régater, pour la toute première fois, sur le lac de Garde, dans les Alpes italiennes

C'est un défi extraordinaire que se lance Pierre Casiraghi, fils de la princesse Caroline et vice-président du Yacht-club de Monaco. À partir de demain et jusqu'au dimanche 29 mai, il régate sur un GC32 baptisé Malizia, au lac de Garde. Un bateau volant qu'il barrera avec quatre navigateurs réputés parmi les meilleurs au monde.

Quelques heures avant son départ dans les Alpes italiennes, le skipper monégasque nous raconte ce qui est déjà une grande aventure.

D’où est née votre passion pour la voile?
Je suis né avec elle certainement. J’ai toujours aimé la voile. Parmi le football, l’athlétisme, l’équitation et le cross que j’ai pratiqués enfant de 8 à 16 ans, c’est mon sport favori. Je suis un hyperactif.

Comment conjuguez-vous passion et travail?
C’est une question d’organisation.

Quels sont les bateaux qui vous procurent les sensations les plus belles et les plus fortes?
Les catamarans volants sont ceux qui m’ont donné les sensations les plus intenses, notamment par la vitesse. Mais Tuiga reste bien sûr pour moi un bateau d’exception avec lequel j’ai les plus beaux souvenirs. Avec un GC32, la tradition laisse place à la modernité. Malgré leur différence d’époque et de design, tous les bateaux de...

Pour lire ce contenu :

J'accède gratuitement à cet article en regardant une publicité

ou

je suis déjà abonné, me connecter


La suite du direct