“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.

Je veux bien mais j'ai la freebox

Connectez-vous

pour sauvegarder mes filtres et personnaliser mon flux

continuer sa lecture

lire le journal

Comment Monaco entend se positionner sur le marché des séniors

"L'Or des Pharaons" se classe en seconde position des expositions les plus visit...

Ce vendredi, un dernier adieu sera adressé au père Gay dans sa paroisse de Cap-d...

A 90 ans, elle attend 3 jours à l'hôpital avec une fracture

L'étude présentée mardi par l'INSEE porte sur la période 2009-2014. 
	(Infographie IGN-Insee 2018)

Provence-Alpes-Côte d'Azur : l'emploi numérique concentré dans les technopoles

Muriel, réinsérée par le CCAS après avoir frôlé la rue

Mis à jour le 08/05/2018 à 05:05 Publié le 08/05/2018 à 05:05
Les deux travailleurs sociaux du CCAS de Beausoleil ont accompagné Muriel jusqu'à sa récente  réinsertion dans le milieu professionnel. Ici, dans le logement temporaire géré par la structure.   	(DR)

Muriel, réinsérée par le CCAS après avoir frôlé la rue

En situation d'urgence, avec de maigres revenus, cette Beausoleilloise a bénéficié d'un logement temporaire. Avant de retrouver un emploi stable

La vie ne tient parfois à pas grand-chose. L' dage n'est en rien exagéré. Pour Muriel (1), une quinquagénaire de Beausoleil travaillant sur Monaco comme auxiliaire de vie, rien ne laissait présager une telle descente aux enfers.

Fin 2016, pourtant, tout bascule. Alors qu'elle travaille de nuit, ses journées se transforment en vilain cauchemar. Ses fenêtres donnent sur un immeuble en travaux, où les décibels sont crachés en continu par des engins de chantier. « Je ne pouvais plus dormir. Mes nuits étaient très agitées. En période d'essai, j'ai alors rompu mon contrat avec la société de placements », explique-t-elle.

Le début de la fin.

Dans la foulée, elle déménage à Antibes dans un modeste studio, pour se former aux métiers de l'agriculture et à la connaissance des...

Pour lire ce contenu :

J'accède gratuitement à cet article en regardant une publicité

ou

je suis déjà abonné, me connecter


La suite du direct