“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.

Je veux bien mais j'ai la freebox

Connectez-vous

pour sauvegarder mes filtres et personnaliser mon flux

continuer sa lecture

lire le journal

L'homme aux 28 millions de livres vendus

La plus célèbre des «Mamies» mentonnaises, Eliane Vassalo.	(DR)

Élection de Super Mamie : appel à candidatures

Yvette Ferrier, indissociable du refuge de Fontanalbe et impatiente de retrouver ses équipiers et les randonneurs.

Vers la voie sacrée, le refuge de Fontanalbe inauguré

Les éditions de la Sarriette lancent les journaux-mémoires

Les tout-petits profitent de la crèche à Cap-d'Ail. Ici avec le maire et Pascale Spagli, élue déléguée à la petite enfance et une partie du personnel.

Cap-d'Ail : douce reprise de la crèche

Mort d'Otto Kern : pourquoi un tel émoi en Allemagne ?

Mis à jour le 14/12/2017 à 05:10 Publié le 14/12/2017 à 05:10

Mort d'Otto Kern : pourquoi un tel émoi en Allemagne ?

Décrit comme charmant et érigé en modèle de réussite, le styliste allemand inspirait du rêve aux plus modestes et jouissait d'une belle popularité outre-Rhin

Le contraste est saisissant. Le fossé énorme. Depuis l'annonce officielle de la mort du créateur de mode allemand, Otto Kern, lundi à Monaco, le traitement médiatique entre France et Allemagne se résume en un grand écart. Outre-Rhin, l'info tourne en boucle et les supputations vont bon train sur les circonstances de son décès (lire-ci-contre). En France, rien, ou presque. Les premiers articles n'ont d'ailleurs paru qu'hier dans la presse nationale.

Si Otto Kern, résident monégasque depuis le...

Pour lire ce contenu :

J'accède gratuitement à cet article en regardant une publicité

ou

je suis déjà abonné, me connecter


La suite du direct