“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.

Je veux bien mais j'ai la freebox

Connectez-vous

pour sauvegarder mes filtres et personnaliser mon flux

continuer sa lecture

lire le journal

VIDEO. La Fondation Flavien organise son 5e Monaco Trott'N'Roll en faveur de la ...

Dès le mois de décembre, seuls les guichets de ces gares de la Côte d'Azur reste...

Contrôles, filtrage maritime, restrictions de circulation : tout ce qu'il faut s...

Pour le Monaco Yacht Show, les plus somptueux navires mouilleront sur le port He...

Un 5e Airbus et 8 lignes de plus pour EasyJet

"MonacoGate": Dmitri Rybolovlev affirme qu'il ne quittera pas la présidence de l’AS Monaco

Mis à jour le 25/09/2017 à 14:08 Publié le 25/09/2017 à 10:49
Dmitri Rybolovlev.

Dmitri Rybolovlev. Photo J.-F. O.

"MonacoGate": Dmitri Rybolovlev affirme qu'il ne quittera pas la présidence de l’AS Monaco

Dans un communiqué de presse publié ce lundi matin, Dmitri Rybolovlev, le président de l'AS Monaco, sort enfin du silence. Il s'exprime pour la première fois sur l'affaire qui l'oppose au marchand d'art suisse Yves Bouvier, et l'autre volet de l'affaire qui met en cause l'ancien directeur des services judiciaires de Monaco et plusieurs policiers de la Sûreté publique.

Dmitri Rybolovlev répond d'abord aux rumeurs évoquant son départ de l'AS Monaco: "A l’heure actuelle, je démens les rumeurs infondées et les fausses allégations autour de mon engagement à la présidence de l’AS Monaco. Mon implication personnelle et notre travail collectif continueront pour assurer au Club les meilleures chances de succès."

"Je reste serein"
 

Sur l'affaire qui le concerne, il reste sur la même ligne de défense: "Quant aux diversions médiatiques autour de mon nom, il s’agit de pures inventions visant à faire oublier que nous avons dénoncé aux autorités pénales une escroquerie grandiose portant sur près d’un milliard d’euros. L’instruction est toujours en cours et permettra de clarifier la situation réelle sur tous les points. Les manipulations dans les médias pour interférer dans le cours de la Justice sont vaines. Je reste serein et confiant dans le travail des juges qui démontrera le caractère gravissime des infractions dénoncées par nous."

Pour mémoire, Dmitri Rybolovlev accuse Yves Bouvier d'escroquerie, pour avoir détourné des commissions faramineuses sur l'achat de tableaux de maîtres.


La suite du direct