“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.

Je veux bien mais j'ai la freebox

Connectez-vous

pour sauvegarder mes filtres et personnaliser mon flux

continuer sa lecture

lire le journal

Studios de la Victorine, budget de la Sécu, arrivée de l'automne: voici votre br...

Ces passionnés ont remis à flot des navires à l'abandon

Zéro déchet en cuisine, opération de police d'envergure, tribune contre les viol...

L'attaquant italien Pellegri a joué 45 minutes face à Hyères.

Monaco II toujours sans succès Cannes : vite fait, bien fait

Trott'N'Roll : une journée orangée contre le cancer

Monaco médaillé d'argent à Thonon-les-Bains !

Mis à jour le 16/10/2017 à 05:36 Publié le 16/10/2017 à 05:35
Mathieu Monfort et Quentin Antognelli sont vice-champions du monde.

Mathieu Monfort et Quentin Antognelli sont vice-champions du monde. Alberto Colman

Monaco médaillé d'argent à Thonon-les-Bains !

Deux rameurs monégasques sont devenus vice-champions du monde d'aviron de mer, samedi en Haute-Savoie. Daniel Fauché, l'entraîneur, tire un bilan positif de la compétition

Le nombre de médaille n'a pas bougé par rapport à l'an dernier, mais le bilan est quand même meilleur. Lors des championnats du monde d'aviron de mer organisés à la maison l'an dernier, Monaco avait glané du bronze par l'intermédiaire de Quentin Antognelli et Giuseppe Alberti, arrivés en troisième position.

Cette année, sur le lac Léman de Thonon-les-Bains, Quentin Antognelli et Mathieu Monfort ont terminé à la deuxième place de la finale A (25'15''41), devenant vice-champions du monde en double homme ! En tête durant une bonne partie de la course, les deux rameurs monégasques ont été rattrapés par les Hongrois Adrian Juhasz et Bendeguz Petervari-Molnar du Budapest Evezos Egyesulet, favoris pour le titre mondial.

« C'est très très fort »

Contacté quelques minutes après la course,...

Pour lire ce contenu :

J'accède gratuitement à cet article en regardant une publicité

ou

je suis déjà abonné, me connecter


La suite du direct