“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.

Je veux bien mais j'ai la freebox

Connectez-vous

pour sauvegarder mes filtres et personnaliser mon flux

continuer sa lecture

lire le journal

Studios de la Victorine, budget de la Sécu, arrivée de l'automne: voici votre br...

Ces passionnés ont remis à flot des navires à l'abandon

Zéro déchet en cuisine, opération de police d'envergure, tribune contre les viol...

L'attaquant italien Pellegri a joué 45 minutes face à Hyères.

Monaco II toujours sans succès Cannes : vite fait, bien fait

Trott'N'Roll : une journée orangée contre le cancer

Monaco Marine accueillera des yachts après l'été

Mis à jour le 24/11/2017 à 05:21 Publié le 24/11/2017 à 05:21
C'est une bande littorale de 400 mètres qui est en cours d'aménagement par la communauté d'agglomération.

C'est une bande littorale de 400 mètres qui est en cours d'aménagement par la communauté d'agglomération. Dominique Leriche

Monaco Marine accueillera des yachts après l'été

Alors que s'achève la phase maritime des travaux, place au terrassement du site de Bois Sacré à La Seyne-sur-Mer dans le Var. Le plus gros chantier naval du groupe monégasque ouvrira en septembre

En regardant le ballet des engins sur le terrain vague, difficile d'imaginer que dans dix mois des joujoux à plusieurs dizaines de millions d'euros se feront dorer la pilule devant la corniche Philippe-Giovannini. Que des yachts de 50 mètres pour 600 tonnes viendront ici, dans le plus grand des huit chantiers navals du groupe Monaco Marine, reprendre des couleurs et le reste, entre deux escales du côté des Caraïbes ou de Saint-Tropez.

Car pour l'instant, sur l'ancienne friche industrielle de Bois Sacré, pelleteuses, grues, camions bennes et autres techniciens...

Pour lire ce contenu :

J'accède gratuitement à cet article en regardant une publicité

ou

je suis déjà abonné, me connecter


La suite du direct