“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.

Je veux bien mais j'ai la freebox

Connectez-vous

pour sauvegarder mes filtres et personnaliser mon flux

continuer sa lecture

lire le journal

Secteur qui recrute, énorme perte au casino, disparu retrouvé: voici votre brief...

Vous cherchez du travail? Voici un des secteurs qui recrute le plus dans la régi...

Contrôles routiers, OGC Nice contre Montpellier, prolonger les vacances: voici v...

Avec les animaux, les cirques vont dans le mur

Sur scène cet été à Bangkok en Thaïlande, où la troupe s'est produite pour la première fois à l'occasion d'une tournée en Asie.	(DR)

Les Petits chanteurs reprennent du service

Mon licenciement est une condamnation à l'exil

Mis à jour le 06/10/2017 à 05:23 Publié le 06/10/2017 à 05:23

Mon licenciement est une condamnation à l'exil

Le directeur du casino du Café de Paris, Eric Cicero, licencié pour faute en janvier dernier, attaque la SBM. Pour lui, « c'est une tentative de mise à mort professionnelle »

Triste histoire. Licencié pour faute par la Société des Bains de Mer (SBM) depuis le 9 janvier dernier, Eric Cicero, directeur du casino Café de Paris, se sent « brisé ». Marié, père de trois enfants, ce Monégasque de 49 ans se dit « contraint de partir en exil pour exercer [son] métier ». Il a attaqué son employeur au tribunal du Travail. Une conciliation est prévue le 23 octobre. Après des mois de silence, il confie aujourd'hui son histoire.

De son côté, la SBM n'a pas souhait donné sa version des faits. Elle nous fait seulement savoir, que, « compte tenu du fait que le sujet porte sur un dossier en cours d'instruction, nous ne pourrons exprimer notre point de...

Pour lire ce contenu :

J'accède gratuitement à cet article en regardant une publicité

ou

je suis déjà abonné, me connecter


La suite du direct