“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.

Je veux bien mais j'ai la freebox

Connectez-vous

pour sauvegarder mes filtres et personnaliser mon flux

continuer sa lecture

lire le journal

Secteur qui recrute, énorme perte au casino, disparu retrouvé: voici votre brief...

Vous cherchez du travail? Voici un des secteurs qui recrute le plus dans la régi...

Contrôles routiers, OGC Nice contre Montpellier, prolonger les vacances: voici v...

Avec les animaux, les cirques vont dans le mur

Sur scène cet été à Bangkok en Thaïlande, où la troupe s'est produite pour la première fois à l'occasion d'une tournée en Asie.	(DR)

Les Petits chanteurs reprennent du service

Moisissures, champignons, fuites... les locataires des Jardins d'Apolline attendent des solutions de relogement

Mis à jour le 28/06/2017 à 21:45 Publié le 28/06/2017 à 22:10

Moisissures, champignons, fuites... les locataires des Jardins d'Apolline attendent des solutions de relogement

Ils ont peur pour leur santé; s'inquiètent de savoir quand et comment ils vont être relogés. Les habitants des 230 appartements de l'ensemble immobilier de La Condamine attendent des solutions du gouvernement.

"Nous sommes dans une situation de crise majeure. Il faut répondre à cette situation par des mesures exceptionnelles."

Franck Lobono, porte-parole du collectif des habitants des Jardins d'Apolline, lui-même résident dans l'ensemble immobilier domanial, consacre une grande partie de son temps aux problèmes techniques du complexe immobilier et leurs conséquences sanitaires et sociales.

Moisissures, fuites, champignons, eau qui sort marron foncé du robinet… La vie des locataires est devenue pour beaucoup très dégradée; et ce d'autant plus que les dégâts touchent une part essentielle de leur intimité: leur habitation. "Il y a des personnes, âgées notamment, qui le vivent avec traumatisme. On demande une cellule d'accompagnement psychologique."

Alors pas étonnant que certains veulent purement et...

Pour lire ce contenu :

J'accède gratuitement à cet article en regardant une publicité

ou

je suis déjà abonné, me connecter


La suite du direct