“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.

Je veux bien mais j'ai la freebox

Connectez-vous

pour sauvegarder mes filtres et personnaliser mon flux

continuer sa lecture

lire le journal

L'homme aux 28 millions de livres vendus

La plus célèbre des «Mamies» mentonnaises, Eliane Vassalo.	(DR)

Élection de Super Mamie : appel à candidatures

Yvette Ferrier, indissociable du refuge de Fontanalbe et impatiente de retrouver ses équipiers et les randonneurs.

Vers la voie sacrée, le refuge de Fontanalbe inauguré

Les éditions de la Sarriette lancent les journaux-mémoires

Les tout-petits profitent de la crèche à Cap-d'Ail. Ici avec le maire et Pascale Spagli, élue déléguée à la petite enfance et une partie du personnel.

Cap-d'Ail : douce reprise de la crèche

Méthode Quertant: pour calmer les nerfs à vifs

Mis à jour le 05/08/2016 à 05:03 Publié le 05/08/2016 à 05:03

Méthode Quertant: pour calmer les nerfs à vifs

Brigitte Boni de Monseignat propose une technique qui vise à rééquilibrer le système nerveux au travers de la vision. Pour une autre façon de voir des solutions aux problèmes de stress

On n'entre pas au 45 rue Grimaldi comme dans un immeuble aux standards actuels. Ce bâtiment de trois étages a une âme. Certainement celle de la famille Monseignat notamment qui en fut, un temps, majoritairement propriétaire.

Et au deuxième étage, Brigitte Boni de Monseignat incarne avec élégance et authenticité cette histoire familiale. Une femme à l'écoute. Une femme qui comprend. Elle accueille ses clients pour réaliser des séances de rééducation selon la Méthode Quertant.

« Une méthode mise au point par le Français Georges Quertant et présentée, pour la première fois, en 1937 au premier congrès international de psychiatrie infantile », explique Brigitte Boni de Monseignat. Elle est l'unique dépositaire de la méthode et de la marque...

Pour lire ce contenu :

J'accède gratuitement à cet article en regardant une publicité

ou

je suis déjà abonné, me connecter


La suite du direct