“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.

Je veux bien mais j'ai la freebox

Connectez-vous

pour sauvegarder mes filtres et personnaliser mon flux

continuer sa lecture

lire le journal

Un 5e Airbus et 8 lignes de plus pour EasyJet

Tous les arrêts continueront à être desservis sur la ligne Nice-Breil-Cuneo.

SNCF : gare à la suppression de guichets sur les lignes

Sacrée bande de chanteurs à pétrolettes : la compagnie ON/OFF a fait le show hier dans les services.

Il y a les livreurs de fleurs. Eux, ce sont... les chansons

Jérôme Michon et Antoine Herboux ont conçu une programmation qui commence dès demain au casino.	(DR)

Beaulieu : la Quinte artistique et ses petits

C'est le directeur du Centre méditerranéen, Gilles Capadoro, qui a dirigé la visite de l'amphithéâtre Jean-Cocteau.	(DR)

Journées du patrimoine : Cap-d'Ail réinvente le genre

Mais pourquoi brûle-t-on une barque à la Sainte-Dévote à Monaco ?

Mis à jour le 26/01/2017 à 10:50 Publié le 26/01/2017 à 12:00
La fête de la Sainte Dévote à Monaco

La fête de la Sainte Dévote à Monaco Photo CD

Mais pourquoi brûle-t-on une barque à la Sainte-Dévote à Monaco ?

La Principauté fête sa sainte patronne ce jeudi Au programme des festivités? L'embrasement de la barque. Mais pourquoi? On vous l'explique.

On connaît l'attachement profond des Monégasques pour sainte Dévote, patronne et protectrice de la Principauté.

Cette ferveur se manifeste chaque année le soir du 26 janvier sur le parvis de l'église Sainte-Dévote où, après la procession des reliques et le salut du Très Saint Sacrement, a lieu l'embrasement de la barque par le souverain et les membres de sa famille.

Mais pourquoi brûle-t-on une barque ? Pourquoi une fois la barque consumée les nombreux fidèles ramassent les clous dans les cendres encore fumantes ? Pourquoi cette ferveur et ce geste à forte valeur affective ? Dévote, jeune fille chrétienne, fut martyrisée sous le règne de l'empereur Dioclétien en 304, par le consul Barbarus qui gouvernait alors la Corse.

La barque qui devait transporter son corps vers l'Afrique viendra, guidée par une colombe dans la tempête, s'échouer sur la plage du vallon des Gaumates au fond du port de Monaco. Son corps fut enseveli dans la petite chapelle qui bordait un torrent.

Vers l'an 1070, en raison des nombreux miracles attribués à la Sainte, les reliques précieuses furent volées par des marins avec l'intention d'en négocier les bienfaits. Ces marins pensaient s'enfuir à la voile sans encombres mais un vent contraire se leva et les empêcha de sortir du port. Ils furent capturés et les reliques récupérées et la barque des voleurs fut ensuite brûlée sur la plage en sacrifice expiatoire.

Voilà l'origine de cette tradition de l'embrasement de la barque. Vers la fin du XVIe lorsque sainte Dévote va devenir la Sainte la plus vénérée et la protectrice de la famille princière et des Monégasques, s'il y a des feux de joie, on ne brûle pas encore la barque.

Cette tradition tardive est initiée vers 1860, mais c'est le samedi 26 janvier 1924 que le prince Louis II consacrera solennellement la tradition en allumant de sa main le bûcher de la barque.

>> LIRE AUSSI. Embrasement de la barque, feu d'artifice… Tout ce qu'il faut savoir sur les célébrations de la Sainte Dévote à Monaco

à partir de 1 €


La suite du direct