“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.

Je veux bien mais j'ai la freebox

Connectez-vous

pour sauvegarder mes filtres et personnaliser mon flux

continuer sa lecture

lire le journal

VIDEO. La Fondation Flavien organise son 5e Monaco Trott'N'Roll en faveur de la ...

Dès le mois de décembre, seuls les guichets de ces gares de la Côte d'Azur reste...

Contrôles, filtrage maritime, restrictions de circulation : tout ce qu'il faut s...

Pour le Monaco Yacht Show, les plus somptueux navires mouilleront sur le port He...

Un 5e Airbus et 8 lignes de plus pour EasyJet

Loi Littoral : 30 ans à faire

Mis à jour le 31/01/2016 à 05:08 Publié le 31/01/2016 à 05:08
Le cap d'Antibes, ses criques et ses sites remarquables. Un des trop rares espaces protégés des Alpes-Maritimes grâce à la loi Littoral.	(Archive Nice Matin)

Loi Littoral : 30 ans à faire

Promulguée sans doute trop tard pour éviter la bétonnisation du littoral azuréen, la loi Littoral a tout de même gagné ses galons législatifs grâce au travail de son tribunal administratif

Trop tard pour la Côte d'Azur. Il aurait fallu que la loi Littoral fête ses 100 ans cette année, au moins, pour éviter aux Alpes-Maritimes de ressembler à ce long ruban urbanisé de Théoule à Menton. Or, ce n'est que le 3 janvier 1986, dans un hémicycle à moitié plein, que le texte promulguant la loi relative à l'aménagement, la protection et la mise en valeur du littoral - dite « loi Littoral » - est voté… À l'unanimité.

Pas si tard finalement. Ses plus ardents défenseurs, comme l'ancien juge du tribunal administratif, Norbert Calderaro (lire en page suivante) pense que « si l'on considère le littoral de Marseille jusqu'à la frontière italienne, alors la loi Littoral a permis d'éviter...

Pour lire ce contenu :

J'accède gratuitement à cet article en regardant une publicité

ou

je suis déjà abonné, me connecter


La suite du direct