“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.

Je veux bien mais j'ai la freebox

Connectez-vous

pour sauvegarder mes filtres et personnaliser mon flux

continuer sa lecture

lire le journal

PHOTOS. Le pilote monégasque Charles Leclerc fête son arrivée dans l'écurie Ferr...

VIDÉO. Charles Leclerc débarque à Monaco en Ferrari 488 Pista... C'est le plus p...

Tant que me contentieux n'est pas réglé, tout aménagement immobilier est impossible.

Contentieux avec Isola 2000 : nouvelle charge de Riccobono

Le jardin suscite la curiosité des enfants.

Beaulieu : Hélène et le jardin de curiosités

Le nombre de tomes de la procédure démontre l'activité déployée par les enquêteurs.

Un mélange d'amateurisme et de cupidité

Leur ambition : entrer dans le cercle très select de la SBM

Mis à jour le 28/01/2017 à 05:08 Publié le 28/01/2017 à 05:08
Plus de 600 personnes se sont présentées à cette journée de recrutement.

Plus de 600 personnes se sont présentées à cette journée de recrutement. Michael Alesi

Leur ambition : entrer dans le cercle très select de la SBM

Mercredi 25 janvier, la Société des Bains de Mer a organisé à Monaco une journée de recrutement dans les domaines de la restauration, de la réception, du bien-être ou encore des loisirs

Dans l'entrée, un premier questionnaire à remplir. Nina Colombet s'affaire à la tâche. Adresse, nombre de langues étrangères parlées, poste souhaité. Cette jeune Roquebrunoise de 25 ans espère trouver du travail en tant qu'hôtesse d'accueil. « J'ai un peu d'expérience en réception et je suis très attirée par le domaine du luxe. Alors je viens tenter ma chance. »

Plus de 600 personnes comme Nina défileront ce mercredi au Sporting d'été.

Dans la salle, il y a ceux qui ont fait un effort vestimentaire - costume ou tailleur. Puis ceux qui ont appliqué la règle du « Venez comme vous êtes » et ont opté pour les baskets, le jean baggy et même le sac à dos déluré. Il y a également ceux qui sont angoissés. Qui ont menti à leur employeur...

Pour lire ce contenu :

J'accède gratuitement à cet article en regardant une publicité

ou

je suis déjà abonné, me connecter


La suite du direct