“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.

Je veux bien mais j'ai la freebox

Connectez-vous

pour sauvegarder mes filtres et personnaliser mon flux

continuer sa lecture

lire le journal

PHOTOS. Découvrez le nouveau look de l'hôtel Columbus (et c'est chic!)

Des élus de la Côte d'Azur s'inquiètent de la fermeture supposée de certaines ga...

Fermeture d'une classe de CP à Breil-sur-Roya : le combat s'enlise

PHOTOS. L'ultime prise d'armes du colonel Fringant au Palais princier

«Certains n'ont pas intérêt à chercher du travail.  »	(François Vignola)

Côté restaurateurs : Macron a raison

Les travaux démarrent aux Jardins d'Apolline

Mis à jour le 20/02/2018 à 05:12 Publié le 20/02/2018 à 05:12
Côté avenue prince Rainier-III, au nord de la résidence, des palissades sont en cours d'installation pour ceinturer le chantier des bâtiments B et D, où les ouvriers sont déjà en action.
Les mêmes palissades doivent être posées, en même temps que l'installation de la grue, dans les jours qui viennent sur le parvis central de la résidence, qui devrait être coupé en deux.
Un cheminement piéton sera maintenu en lisière pour accéder au parking public qui, lui, demeure ouvert pendant la durée du chantier.

Les travaux démarrent aux Jardins d'Apolline

Le chantier de réfection de la résidence démarre cette semaine. Objectif : refaire à neuf l'intégralité des appartements dans un délai de 36 mois. Voire un peu moins…

Il a le sourire car le chantier démarre « à l'heure dite ». Après huit mois comme porte-voix du gouvernement auprès des résidents des Jardins d'Apolline, Albert Croési voit une nouvelle page se tourner dans ce dossier. Les manœuvres ont démarré hier matin pour marquer le coup d'envoi du chantier de réfection complète des quatre bâtiments de la résidence. Un chantier estimé à 50 millions d'euros, destiné à remettre à neuf 25 000 mètres carrés de logements. Et de nombreux commerces.

Premier acte : s'attaquer aux blocs B et D. Il ne reste, dans ces deux bâtiments, qu'une quinzaine de foyers qui auront déménagé d'ici à la fin du mois. Une grue devrait ensuite prendre...

Pour lire ce contenu :

J'accède gratuitement à cet article en regardant une publicité

ou

je suis déjà abonné, me connecter


La suite du direct