“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.

Je veux bien mais j'ai la freebox

Connectez-vous

pour sauvegarder mes filtres et personnaliser mon flux

continuer sa lecture

lire le journal

Dès le mois de décembre, seuls les guichets de ces gares de la Côte d'Azur reste...

Contrôles, filtrage maritime, restrictions de circulation : tout ce qu'il faut s...

Pour le Monaco Yacht Show, les plus somptueux navires mouilleront sur le port He...

Un 5e Airbus et 8 lignes de plus pour EasyJet

PHOTOS. La Mairie de Cannes lance une opération insolite (et elle va vous faire ...

Les sacs plastiques à usage unique dans les boutiques? C'est fini

Mis à jour le 15/09/2015 à 10:28 Publié le 15/09/2015 à 10:26
Des sacs comme celui-ci doivent pouvoir être réutilisés plus facilement que ceux à usage unique.

Des sacs comme celui-ci doivent pouvoir être réutilisés plus facilement que ceux à usage unique. Photo Michaël Alesi

Les sacs plastiques à usage unique dans les boutiques? C'est fini

Le Casino du Port Hercule a cessé de donner des sacs gratuits. Comme ailleurs, il s’agit d’anticiper une interdiction de l’utilisation des sachets non réutilisables à l’horizon 2016

C'est la fin. Les sacs plastiques à usage unique quittent les commerces de Monaco. Dernier exemple en date, le supermarché Casino du Port Hercule.

"Suite à la décision du gouvernement princier, les sacs plastiques en caisse ne sont plus disponibles. Seuls les sacs cabas peuvent être vendus".

Le message a été affiché, récemment, à côté des caisses du commerce. Et si vous y êtes passés, vous l'avez certainement remarqué : impossible d'emballer vos courses dans les petits sacs plastiques gris qui étaient distribués gratuitement. Comme d'autres commerces monégasques, le Casino anticipe.

L'utilisation de sacs plastiques à usage unique devrait être interdite à Monaco « à l'horizon 2 016 ».Dans un souci de préservation de l'environnement.

"Pour l'écologie, c'est mieux"

"Aujourd'hui, il n'y a aucune obligation réglementaire dans le sens d'une interdiction de distribution des sacs en plastique", indique-t-on du côté du département de l'Equipement, de l'Environnement et de l'Urbanisme.Seulement voilà, les supermarchés ne veulent pas se retrouver avec des sacs plastiques à usage unique sur les bras au moment de leur interdiction. Logique.

Et au Casino du port Hercule, les réserves ont été épuisées. Les pancartes ont été installées "parce que des clients se sont plaints", explique Michel Smimmaro, le directeur général du Casino du Port Hercule.

Lui ne râle pas. Certes, "on perd un service", mais "pour l'écologie, c'est mieux".

Cette interdiction est l'une des "mesures décisives qui doivent participer à limiter les rejets en mer de macrodéchets en plastique", évoquées par Marie-Pierre Gramaglia, conseiller de gouvernement pour l'Équipement, l'Environnement et l'Urbanisme.

C'était en mars dernier, au moment de l'annonce du bannissement des sacs plastique à usage unique.

Les sacs pour fruits et légumes aussi

Lors du colloque "Plastiques en Méditerranée: au-delà du constat, quelles solutions?" organisé par la fondation prince Albert II de Monaco.

Parmi les mesures annoncées figurait aussi l'obligation de conditionner dans des sacs en papier recyclé biodégradables "les produits alimentaires tels que les fruits, les légumes et les confiseries", début 2019.

L'année suivante, "la mise à disposition à titre onéreux ou gracieux d'ustensiles jetables de cuisine pour la table en matière plastique sera interdite, sauf pour les ustensiles composables et constituées à minima de 40 % de matériaux issus de la biomasse d'origine végétale".

D'autres mesures visant à limiter les rejets de plastique.

à partir de 1 €


La suite du direct