“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.

Je veux bien mais j'ai la freebox

Connectez-vous

pour sauvegarder mes filtres et personnaliser mon flux

continuer sa lecture

lire le journal

PHOTOS. Les Grands Appartements du Palais princier ont attiré les foules aux Jou...

Les gagnants du concours de la photographie sous-marine sont...

"Il y a encore plein de mystères": Gildo Pastor, le fils d'Hélène, raconte avoir...

Le tram arrive à l'aéroport, pour une phase de tests

Le lancer de haches, ça vous tente ?

Les propositions du Conseil national pour améliorer la qualité de vie à Monaco

Mis à jour le 14/08/2018 à 19:41 Publié le 14/08/2018 à 07:20
Avec les nombreux chantiers, les bouchons sont la cible du Conseil national.	(Photo Cyril Dodergny)

Avec les nombreux chantiers, les bouchons sont la cible du Conseil national. (Photo Cyril Dodergny) Photo C.D.

Les propositions du Conseil national pour améliorer la qualité de vie à Monaco

Dans un courrier adressé au Ministre d’État le 2 août dernier, les élus monégasques avancent des propositions qu’ils jugent réalistes pour améliorer le quotidien de la population locale

C’est un refrain qu’on a entendu dans presque tous les discours de campagne lors de l’élection au Conseil national. A fortiori dans celle de la liste emmenée par Stéphane Valeri, qui a remporté l’élection.

Et qui semble ne pas avoir oublié ses engagements en la matière, puisque trois réunions se sont déjà tenues sur le sujet– deux plénières le 15 mai et le 14 juin, et une commission "Environnement et qualité de vie" (anciennement, Environnement et cadre de vie) le 18 juillet dernier – au cours desquelles le Conseil national a "pu faire part au gouvernement des attentes extrêmement fortes des Monégasques et de l’ensemble des résidents de la principauté", selon les termes employés dans la lettre envoyée au Ministre d’État le 2 août dernier.

Une missive au champ lexical plutôt fort, dans laquelle l’assemblée dit se faire "l’écho de l’exaspération de la population face à la dégradation des conditions de circulation et à l’augmentation des nuisances diverses, qui affectent la tranquillité de notre territoire".

Et plus encore: "Nous avons également exprimé nos inquiétudes réelles, partagées par de nombreux professionnels de la place, de voir un certain nombre de résidents quitter Monaco de ce fait, ou de résidents potentiels ne pas choisir de s’y installer."

On le sait, la critique passe toujours mieux quand elle est constructive. Alors ils font part "de propositions réalistes, non exhaustives, et concrètes qui pourraient être mises en œuvre au plus tôt".

Ces propositions sont divisées en deux catégories. Les voici.

1. La circulation

- Création d’une Brigade de la circulation dédiée à la fluidification du trafic. Une brigade qui serait postée sur tous les points noirs, mais qui pourrait aussi "intervenir aux abords des manifestations". Plus encore, elle pourrait aussi contrôler les deux-roues bruyants, les chantiers qui occupent la voie publique et les "véhicules de taxis et de grande remise étrangers".
Bien au-delà de la fluidification du trafic, la même brigade pourrait contrôler les «établissements de nuit et sanctionner le non-respect des réglementations».

- Aménagements urbains

"Déplacement à d’autres endroits des passages protégés bloquant la circulation par le flux des piétons, comme au début de la rue Grimaldi [ainsi que] des arrêts de bus empêchant la circulation automobile pendant la montée et la descente des voyageurs."

"Mise en place de mesures incitatives à l’usage des transports en commun, avec notamment le renforcement des fréquences des autobus."

- Agir sur l’événementiel

Il s’agit là d’intervenir sur les gros événements qui se déroulent à Monaco et qui modifient la circulation.

Ainsi, il pourrait être demandé au Monaco Yacht Show d’utiliser des installations un peu plus en hauteur de manière à dégager la route de la piscine. Ou encore "la mise en place de pontons dans le port, de manière à ce qu’ils puissent bénéficier d’un espace correspondant".

Toujours dans l’événementiel, décaler le salon Top Marques, "afin que cet événement ne coïncide plus avec l’open de tennis", et interdire "tous les essais en ville".
Et côté Grand Prix: "Décalage de l’heure de fermeture du circuit le vendredi du Grand Prix historique, pour permettre l’entrée des élèves en classe ou rendre ce jour férié."

- Une mesure qui devrait plaire aux travailleurs niçois et mentonnais: "Mise en place de liaisons maritimes quotidiennes à l’intention des salariés pendulaires, entre Monaco, Nice et Menton. Celles-ci pourraient être assurées aux périodes propices de l’année par des navires à propulsion écologique."

2. Les chantiers

- "Adoption d’une charte contraignante encadrant les chantiers de construction et des concessionnaires, avec l’obligation de sarcophages acoustiques limitant bruit et poussières, d’engins de chantiers moins bruyants, l’autorisation de l’usage de portiques, la mise en place de capteurs numériques…"

- Mise en place d’une plus grande information des résidents, qui interviendrait «très en amont et de manière régulière sur les nuisances auxquelles ils peuvent s’attendre».

- "Vérification aux abords des chantiers que les cheminements piétonniers sont bien praticables, accessibles aux poussettes et aux personnes à mobilité réduite, etc."

- "Installation de doubles vitrages dans les appartements des résidents mitoyens."

- "Recrutement de contrôleurs de travaux pour le renforcement des contrôles et des sanctions".


Gros succès sur Facebook

Capture d'écran

Postée le jour même sur le réseau social au pouce bleu, la publication a, à ce jour, récolté 173 likes, a été partagée 92 fois (ce qui aurait permis d’atteindre 8.000 personnes d’après un proche de Stéphane Valeri), et qui a récolté 83 commentaires.

Parmi ceux-là, quelques propositions, comme: "Je propose aussi que les dérogations données aux chantiers soient publiées au JO chaque vendredi et permettre ainsi à la population concernée de vérifier si celles-ci sont vraiment respectées, notamment la nuit, le week-end et jours fériés. Qu’un numéro “vert” soit créé permettant de contacter la brigade qui serait elle aussi créée, ayant en charge le contrôle de ces dérogations".

Ou encore: "Pour inciter à prendre le bus, il faudrait revoir les tarifs, car à 2 euros le ticket pour une ville de 2 km2 c’est prohibitif."

Et puis il y a les commentaires exaspérés par la situation: "Mais qu’est-ce qu’on attend!!! Situation d’urgence, des mesures à prendre sans attendre. Qui à Monaco est capable de décider?"

Mais aussi: "Mon pays je t’adore mais par moments on voudrait te fuir."

à partir de 1 €


La suite du direct