“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.

Je veux bien mais j'ai la freebox

Connectez-vous

pour sauvegarder mes filtres et personnaliser mon flux

continuer sa lecture

lire le journal

Le plus grand voilier de croisière au monde aperçu au large de la Côte d'Azur

Le nouveau commandant de gendarmerie Nicolas Tasset a pris ses fonctions à Mento...

Procès Pastor, canicule, L'Or des Pharaons: voici votre brief info de ce vendred...

Comment Monaco entend se positionner sur le marché des séniors

"L'Or des Pharaons" se classe en seconde position des expositions les plus visit...

Les Mondiaux d'aviron de mer font chavirer les coeurs

Mis à jour le 23/10/2016 à 05:02 Publié le 23/10/2016 à 05:02
En ouverture des finales, un huit insolite et prestigieux a paradé dans les eaux monégasques sur une sublime yole en bois. Le souverain a fait équipe avec son cousin John B. Kelly III, le président de la Fédération internationale Jean-Christophe Rolland, le vice-président de la Fédération française Roland Weill, ou encore celui de la Société nautique Jean-François Gourdon.

En ouverture des finales, un huit insolite et prestigieux a paradé dans les eaux monégasques sur une sublime yole en bois. Le souverain a fait équipe avec son cousin John B. Kelly III, le président de la Fédération internationale Jean-Christophe Rolland, le vice-président de la Fédération f... Cyril Dodergny

Les Mondiaux d'aviron de mer font chavirer les coeurs

Destitué de son titre mondial à domicile, le quatre de couple monégasque a bouclé ses championnats dans la tristesse hier. Des larmes séchées par le succès d'un événement qui aura marqué sa discipline

Seul le sport peut procurer un tel ascenseur émotionnel. Seule la Principauté, un tel cadre. Hier, le rideau est tombé sur les premiers championnats du monde d'aviron de mer de Monaco en laissant un goût amer aux représentants...

Pour lire ce contenu :

J'accède gratuitement à cet article en regardant une publicité

ou

je suis déjà abonné, me connecter


La suite du direct